NOUVELLES

Les forces ukrainiennes se rapprochent du bastion rebelle de Donetsk

19/08/2014 07:52 EDT | Actualisé 19/10/2014 05:12 EDT

DONETSK, Ukraine - Les forces ukrainiennes ont pris le contrôle de la majeure partie d'une ville située à proximité de Donetsk, resserrant leur emprise sur ce bastion rebelle, ont indiqué mardi des responsables.

Le ministre ukrainien de l'Intérieur, Arsen Avakov, a indiqué sur Facebook qu'un soldat a été tué et quatre autre blessés quand un bataillon de volontaires a essuyé des tirs de mortier avant de pénétrer dans la ville d'Ilovaysk, à 18 kilomètres à l'est de Donetsk.

Le commandant du bataillon Donbass, Semyon Semenchenko, a été blessé, mais il affirme que les forces gouvernementales ont détruit plusieurs positions des insurgés et que les combats se poursuivent.

Le gouvernement ukrainien s'affaire depuis plusieurs semaines à encercler Donetsk, la plus grande ville toujours contrôlée par les insurgés.

Les violences qui secouent l'est de l'Ukraine ont chassé près de 344 000 personnes de chez elles, selon des données publiées par les Nations unies. L'ONU précise que 155 800 personnes sont restées en Ukraine tandis que 188 000 autres sont parties pour la Russie.

La situation semble particulièrement dramatique dans la ville de Lougansk, qui est sans électricité, sans eau courante et sans service téléphonique depuis 17 jours. Il est toutefois très difficile d'obtenir des informations indépendantes depuis la ville assiégée, puisque la région est excessivement dangereuse pour les journalistes.

Les autorités municipales ont indiqué mercredi, sur Internet, que le coeur de la ville a essuyé des tirs nourris d'artillerie pendant la nuit, et que plusieurs civils ont été tués ou blessés. Les vivres commencent à manquer et les responsables s'inquiètent d'éventuelles épidémies, puisque les rebuts s'accumulent depuis deux semaines sous une chaleur accablante.

Les forces ukrainiennes auraient capturé un quartier de Lougansk au cours des dernières heures.

Donetsk a aussi essuyé plusieurs tirs d'artillerie. Des résidants ont révélé que le quartier de Petrovsky, où les rebelles avaient apparemment déployé des lance-missiles Grad, a été durement touché.

Des observateurs de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe en poste près de la frontière entre l'Ukraine et la Russie ont révélé aux journalistes, mardi, avoir constaté une hausse importante de l'activité militaire autour de deux postes frontaliers depuis une semaine, notant entre autres la présence d'hélicoptères russes. Des jeunes hommes et femmes portant des vêtements militaires, mais apparemment non armés, ont aussi traversé la frontière.

Le Kremlin a annoncé mardi que le président Vladimir Poutine rencontrera son homologue ukrainien, Petro Porochenko, à Minsk, au Bélarus, le 26 août. La rencontre a été confirmée par le bureau de M. Porochenko, qui a indiqué qu'une «stabilisation» de la situation dans l'est de l'Ukraine trônera au sommet de l'agenda.

Enfin, la chancellière allemande Angela Merkel se rendra à Kiev samedi, pour une rencontre avec des dirigeants ukrainiens. Elle doit notamment s'entretenir avec M. Porochenko et avec le premier ministre Arseniy Iatseniouk.

PLUS:pc