NOUVELLES

Le sens de justice des enfants évolue avec l'âge

19/08/2014 10:02 EDT | Actualisé 19/10/2014 05:12 EDT

MONTRÉAL - Les parents qui ont déjà entendu leur enfant hurler «Ce n'est pas juste!» seront peut-être soulagés d'apprendre qu'il ne s'agit pas uniquement d'un caprice, mais bien d'un reflet d'un sens de la justice qui se développe en très bas âge.

Des chercheurs de l'université Harvard ont en effet déterminé que les enfants, dès l'âge de six ans, sont prêts à punir ceux qui se rendent coupables d'un comportement qu'ils jugent injuste ou égoïste. Cette attitude est encore plus marquée chez les enfants de huit ans.

Les scientifiques ont recruté aux fins de leur étude 64 enfants — 32 pour chaque groupe d'âge — et les ont assignés à l'équipe «jaune» ou à l'équipe «bleue». Ils leur ont ensuite présenté comment, la veille, des enfants appartenant à ces équipes avaient partagé six bonbons.

Les enfants de six ans se sont montrés beaucoup plus tolérants, et moins sévères, envers les membres de leur équipe qui avaient partagé ces bonbons injustement. À l'inverse, ils étaient prêts à punir sévèrement les membres de l'équipe adverse qui s'étaient rendus coupables d'un pareil comportement.

Les enfants de huit ans étaient eux aussi plus cléments envers les membres de leur propre groupe. Toutefois, les chercheurs ont été surpris de constater qu'ils jugeaient que tous les enfants égoïstes, peu importe à quel groupe ils appartenaient, méritaient d'être punis avec la même sévérité. À leurs yeux, les membres de l'autre groupe étaient des victimes au même titre que les membres de leur propre groupe.

Les enfants de huit ans étaient aussi prêts à payer un coût personnel — à savoir, sacrifier leurs propres bonbons — pour rectifier ce qu'ils percevaient comme étant une injustice.

Les conclusions de cette étude sont publiées dans le réputé journal scientifique Proceedings of the National Academy of Sciences.

PLUS:pc