NOUVELLES

Brunei dément vouloir acheter trois hôtels de luxe à Londres et New York

19/08/2014 07:24 EDT | Actualisé 19/10/2014 05:12 EDT

Le sultan de Brunei a démenti mardi envisager le rachat de trois hôtels de luxe à Londres et New York, après des informations du Wall Street Journal dans ce sens qui avaient suscité l'inquiétude d'organisations de défense des droits de l'homme.

"Ni sa majesté, ni l'Agence d'investissement de Brunei, ni le gouvernement de Brunei ne sont impliqués d'une quelconque manière dans l'achat du Grosvenor House à Londres ou des hôtels Plaza et Dream Downtown à New York", a indiqué à l'AFP un porte-parole du sultan à Londres.

Le riche État pétrolier aurait mis sur la table près de 2 milliards de dollars pour racheter les trois célèbres établissements à l'indien Sahara Group, avait affirmé le Wall Street Journal.

Le patron de Sahara, Subrata Roy, cherche à vendre ces hôtels depuis sa prison de New Delhi, où il purge actuellement une peine pour des dettes impayées envers des porteurs d'obligations.

Brunei possède déjà dix hôtels de luxe en Europe et aux États-Unis via sa filiale Dorchester Collection, dont le Meurice à Paris ou le Dorchester à Londres.

Ils ont subi des appels au boycott en raison de l'introduction progressive depuis début mai par le sultan Hassanal Bolkiah - l'une des plus grandes fortunes mondiales - de la loi islamique dans ce petit État situé sur l'île de Bornéo en Asie du sud-est.

La nouvelle législation prévoit l'amputation de membres pour les voleurs, la flagellation pour la consommation d'alcool ou l'avortement, ainsi que la lapidation pour divers crimes.

De nombreuses personnalités comme le commissaire européen au Commerce Karel De Gucht, le patron de Virgin Richard Branson, le PDG du groupe de luxe Kering François-Henri Pinault, ou encore la célèbre rédactrice en chef de Vogue aux États-Unis, Anna Wintour, ont appuyé cet appel.

L'organisation américaine de défense des droits des homosexuels Human Rights Campaign (HRC) s'était également inquiétée lundi de la possibilité de voir Brunei acheter des nouveaux hôtels aux États-Unis.

jmi/pn/pt

KERING

PLUS:hp