NOUVELLES

Avant Ferguson, les principales émeutes raciales aux États-Unis

19/08/2014 01:53 EDT | Actualisé 19/08/2014 01:58 EDT
ASSOCIATED PRESS
People protest Sunday, Aug. 17, 2014, for Michael Brown, who was killed by a police officer last Saturday in Ferguson, Mo. As night fell Sunday in Ferguson, another peaceful protest quickly deteriorated after marchers pushed toward one end of a street. Police attempted to push them back by firing tear gas and shouting over a bullhorn that the protest was no longer peaceful. (AP Photo/Charlie Riedel)

En dépit d'un appel au calme du président Barack Obama, la ville de Ferguson dans le Missouri, a connu une nouvelle nuit d'émeutes à caractère racial qui s'est soldée par six blessés par balle et 31 arrestations.

Aucun couvre-feu n'a été mis en place lundi, contrairement à samedi et dimanche, a expliqué le gouverneur Jay Nixon, soulignant la mission "limitée" des militaires, censés monter la garde autour du quartier général de la police.

Barack Obama, premier président noir des Etats-Unis, a dit lors d'une conférence de presse avoir recommandé au gouverneur une utilisation "limitée" de la Garde nationale et a estimé que rien n'excusait "l'utilisation de la force excessive par la police locale".

Les affrontements qui continuent d'agiter la ville de Ferguson (Missouri) dix jours après qu'un policier blanc a abattu un jeune Noir dans des circonstances controversées s'inscrivent dans une longue liste d'émeutes raciales aux Etats-Unis. Le rappel des faits depuis 1965 à découvrir dans le diaporama ci-dessous:

Les principales émeutes raciales aux Etats-Unis