NOUVELLES

Syrie: une réfugiée yazidie met au monde des quintuplés (HCR)

18/08/2014 12:40 EDT | Actualisé 18/10/2014 05:12 EDT

Une réfugiée yazidie ayant fui l'offensive jihadiste en Irak a mis au monde des quintuplés à Qamichli, dans le nord-est de la Syrie, a indiqué lundi le Haut-commissariat de l'ONU pour les réfugiés (HCR).

"Tamam Ramadan a mis au monde jeudi des quintuplés, deux garçons et trois filles, après avoir subi une césarienne dans un hôpital de Qamichli", a précisé à l'AFP un responsable du HCR qui a souhaité garder l'anonymat.

"Les quintuplés vont bien", a-t-il précisé.

D'origine syrienne et mariée à un Irakien, Tamam, 27 ans, est yazidie, communauté minoritaire kurdophone visée début août dans la foulée de l'offensive des jihadistes de l'Etat islamique (EI) dans le nord de l'Irak.

La jeune mère a dû fuir à deux reprises l'offensive de l'EI: à la mi-juin, elle quitte Mossoul, deuxième ville d'Irak capturée par ce groupe ultra-radical, pour se réfugier à Sinjar, principale ville yazidie dans le nord de l'Irak. Mais celle-ci tombe aux mains du groupe jihadiste le 3 août.

D'après le responsable du HCR, Tamam a quitté Sinjar fin juillet, quand elle a eu vent de l'approche des jihadistes.

Elle "a marché pendant deux jours avec sa famille avant d'arriver à la frontière syro-irakienne en provenance de Sinjar", selon lui.

Après avoir pris le contrôle de Mossoul, l'EI a avancé vers le Kurdistan autonome, chassant des dizaines de milliers de membres des minorités chrétienne et yazidie de leurs villes. Le groupe nultra-radical est visé depuis une dizaine de jours par des frappes aériennes américaines.

Après l'accouchement, Tamam est retournée vivre avec sa famille dans la localité Tal Alou, proche de Qamichli.

La jeune mère "vit dans des conditions humanitaires difficiles et a du mal à se procurer du lait pour les nourrissons", selon le responsable.

Les autorités syriennes ont annoncé la semaine dernière avoir accueilli près de 1.000 familles irakiennes dans le nord-est du pays, fuyant l'offensive de l'EI.

Nombre d'entre elles ont trouvé refuge dans le camp de Newroz, dans la province à majorité kurde de Hassaka (nord-est).

Des aides humanitaires de l'ONU ont été envoyées lundi à bord d'un avion depuis Damas vers Qamichli. Elles comprennent de la nourriture, 2.000 tentes et 5.000 matelas.

Qamichli est la plus grande ville à majorité kurde tenue par le régime et les milices kurdes. Elle est relativement épargnée par la guerre qui fait rage depuis trois ans en Syrie.

rim-rm/ram/faa

PLUS:hp