NOUVELLES

Le pape a "envie" d'aller en Chine mais demande que l'Eglise puisse y faire son "métier"

18/08/2014 01:58 EDT | Actualisé 18/10/2014 05:12 EDT

Le pape François a fait part lundi de son "envie" de se rendre en Chine, mais a demandé que l'Eglise catholique puisse y remplir sa mission.

Au cours d'une conférence de presse dans l'avion le ramenant de Corée du sud, François a répondu: "vous me demandez si j'ai envie d'aller en Chine, mais oui certainement! Même demain". Mais "l'Eglise demande la liberté pour son métier, son travail (en Chine). Aucune autre condition", a-t-il ajouté.

Pendant son voyage en Corée du Sud, le pape avait demandé à des pays asiatiques comme la Chine et le Vietnam d'accepter "un dialogue fraternel", en soulignant que les catholiques n'entendaient pas se comporter en "conquérants".

Le pape, qui parlait alors que l'avion de la Corean Airlines survolait la Chine, a dit son admiration pour "ce peuple sage". "Le Saint-Siège est toujours ouvert aux contacts. Parce qu'il a une véritable estime pour le peuple chinois".

Il a rappelé à cet égard une lettre d'ouverture qu'avait envoyé en 2007 le pape Benoît XVI aux catholiques chinois.

Les fidèles chinois sont partagés entre une Eglise patriotique liée au régime communiste et une Eglise clandestine fidèle à Rome. Des contacts discrets non officiels existent entre le Vatican et Pékin.

Le pape est en outre fasciné en tant que jésuite par l'Asie car les premiers évangélisateurs de la Chine impériale dont le célèbre Matteo Ricci, faisaient partie de la compagnie de Jésus.

jlv/fka/gg

PLUS:hp