NOUVELLES

Le convoi d'un prince saoudien est attaqué près de Paris

18/08/2014 10:52 EDT | Actualisé 18/10/2014 05:12 EDT

PARIS - Des hommes armés ont pris en embuscade dimanche soir le convoi diplomatique d'un prince saoudien qui se rendait vers un aéroport français couramment utilisé par des jets privés.

Aucun coup de feu n'a été tiré. La luxueuse Mercedes a été vidée de tous les objets de valeur qu'elle transportait, avant d'être incendiée et abandonnée.

Entre cinq et huit personnes auraient participé à l'attaque. On ne rapporte ni blessures, ni arrestations.

Un représentant du syndicat de la police parisienne a indiqué au réseau de télévision BBM que la voiture contenait 250 000 euros en liquide et des documents officiels d'ambassade, et que les malfaiteurs semblaient bien informés du trajet qu'elle allait emprunter.

Le conducteur et les deux passagers se rendaient à l'aéroport Le Bourget, qui est fréquemment utilisé par des visiteurs de marque qui se rendent à Paris à bord de jets privés.

Le bureau du procureur de Paris a affirmé que la Mercedes contenait des «articles de valeur», mais n'a pas confirmé de vols d'argent ou de documents.

La voiture se rendait à l'aéroport pour régler des détails administratifs pour le départ du prince, selon le bureau du procureur.

Les responsables français ont refusé d'identifier le prince, qui a depuis quitté le pays pour se rendre à une destination inconnue. Des membres de la famille royale saoudienne viennent souvent à Paris pour des visites diplomatiques ou d'affaires.

La carcasse incinérée de la voiture a été retrouvée près des lieux de l'attaque, au nord de Paris, tout comme une autre voiture qui aurait été utilisée par les bandits.

L'ambassade saoudienne en France a dit par communiqué que le véhicule comptait une plaque d'immatriculation allemande et avait été loué par un ressortissant saoudien qui avait ses biens dans la voiture et était en route pour l'aéroport. Le conducteur a été contraint de se ranger sur le côté, et la voiture a été volée avec les bagages à l'intérieur, indique le communiqué, transmis par l'agence de presse officielle saoudienne.

Le ministère français des Affaires étrangères a qualifié l'attaque en pleine saison touristique d'«inacceptable». Une enquête a été ouverte pour un vol à main armée relié à un gang organisé.

PLUS:pc