NOUVELLES

Écrasement d'une ambulance au NB: les détails de l'accident sont plus nombreux

18/08/2014 02:00 EDT | Actualisé 18/10/2014 05:12 EDT

GRAND MANAN, N.-B. - Le Bureau de la sécurité des transports (BST) affirme que l'écrasement samedi d'une ambulance aérienne au Nouveau-Brunswick est survenu lorsque le pilote effectuait une deuxième approche pour atterrir à l'aéroport.

Selon Michael Cunningham, directeur des enquêtes en matière de transport au BST pour la région atlantique, une enquête préliminaire se concentre sur les conditions de vol au moment de l'écrasement survenu samedi sur l'île Grand Manan, dans la baie de Fundy.

M. Cunningham a indiqué que le temps était sombre et que du brouillard flottait dans la région, ce qui aurait pu contribuer au fait que le pilote a tenté une deuxième manoeuvre d'atterrissage après un premier.

L'accident a provoqué la mort d'un pilote et d'un technicien paramédical, en plus de blesser un autre pilote et une infirmière.

Jusqu'à maintenant, poursuit M. Cunningham, les enquêteurs n'ont trouvé aucune preuve de défaillance technique dans l'appareil bimoteur Piper Navajo.

L'enquête se poursuit, y compris à l'aide d'entrevues, et les inspecteurs procéderont à des analyses de certaines parties de l'avion dans le laboratoire d'ingénierie du BST à Ottawa.

PLUS:pc