NOUVELLES

Autriche: un policier condamné pour avoir enquêté illégalement sur l'affaire Kampusch

18/08/2014 10:33 EDT | Actualisé 18/10/2014 05:12 EDT

Un policier, qui a enquêté illégalement sur l'affaire Natascha Kampusch, une jeune Autrichienne enlevée à l'âge de 10 ans et séquestrée à Vienne entre 1998 et 2006, a été condamné lundi à une peine de prison avec sursis par la justice autrichienne.

L'ancien fonctionnaire de police âgé de 63 ans a été reconnu coupable d'abus d'autorité et s'est vu infliger 10 mois de prison avec sursis. Il s'est laissé un délai de réflexion pour savoir s'il faisait appel du jugement.

En 2011 et 2012, il a tenté de recueillir des traces d'ADN d'une fillette dans une école autrichienne, qu'il soupçonnait d'être la fille cachée de Natascha Kampusch, qu'elle aurait eue avec son ravisseur Wolfgang Priklopil.

Par cette enquête illégale, il souhaitait relancer l'affaire Kampusch et prouver que cet enfant avait été victime d'abus sexuels d'un éventuel complice de Wolfgang Priklopil.

Enlevée sur le chemin de l'école le 2 mars 1998, Natascha Kampusch, aujourd'hui âgée de 26 ans, a été retenue pendant huit ans et demi avant de s'échapper le 23 août 2006. Son ravisseur Wolfgang Priklopil s'est suicidé le même jour.

Plusieurs enquêtes, dont la dernière conclue en avril 2013 avec des experts du FBI américain et de la police criminelle fédérale allemande (BKA), ont retenu la théorie de l'auteur unique, écartant la piste d'un complice avec Wolfgang Priklopil.

tba/cs/mr

PLUS:hp