NOUVELLES

France - Monaco et Marseille coulent, Brandao attend ses sanctions

17/08/2014 05:00 EDT | Actualisé 17/10/2014 05:12 EDT

Monaco et Marseille qui coulent, Brandao (Bastia) qui attend des sanctions inévitables après son coup de tête et Bordeaux nouveau leader, voilà ce qui va faire parler après la 2e journée du Championnat de France.

. Monaco à la dérive

L'entraîneur de Monaco Leonardo Jardim, déjà sous pression après la défaite inaugurale contre Lorient (2-1), a complètement raté son opération redressement. Son équipe a été humiliée à Bordeaux en dépit de l'ouverture du score et d'une première période maîtrisée atteinte sur le score de 1 à 0. Tout ça pour que l'ASM sombre finalement... 4 à 1 ! Pour répondre à l'ouverture du score du vétéran Dimitar Berbatov, Willy Sagnol, coach de Bordeaux, a sorti Cheick Diabaté au retour des vestiaires pour faire entrer Jaroslav Plasil. Jackpot: un Bordeaux plus joueur a permis à Diego Contento, pour son premier match, de signer une passe décisive pour Diego Rolan. Emiliano Sala a corsé l'addition sur penalty avant que Rolan ne signe un doublé. Et Wahbi Khazri a encore marqué sur penalty. Et qui est leader ? Bordeaux ! Et le stade Chaban-Delmas de chanter "Willy ! Willy !". Le milliardaire russe Dmitry Rybolovlev, propriétaire de Monaco, risque lui de très vite s'impatienter. Si son club n'est pas dernier, c'est uniquement car Evian a pris plus de buts (9 contre 6 à Monaco en 2 matches)...

. Marseille sous la bronca

Le Marseille version Marcelo Bielsa a connu sa première défaite de la saison en L1, au Vélodrome face à Montpellier (2-0). En deux matches de L1, un nul à Bastia (3-3) et cette défaite chez lui, l'OM a encaissé cinq buts. Bielsa, avec ses deux montres, une à chaque poignet, sait quel secteur est en retard: sa défense.

Le coach argentin est resté prostré sur son banc quand Anthony Mounier a lobé Steve Mandanda pour l'ouverture du score. C'est un petit événement: cela faisait quatre matches que Montpellier n'avait plus marqué en L1, en comptant les trois derniers de la saison 2013-14 et le premier de l'exercice actuel (défaite 1 à 0 contre Bordeaux). Bielsa n'a pas non plus bougé quand Mounier a délivré une passe décisive à Morgan Sanson. La fête pour le Vélodrome rénové est gâchée, sous la bronca.

. Brandao attend ses sanctions

Les images du coup de tête asséné par Brandao à Thiago Motta dans les couloirs du Parc des Princes à l'issue de Paris SG-Bastia (2-0) ont encore tourné dimanche. Le Brésilien de Bastia ne pourra échapper à des sanctions. Elles pourraient émaner du club corse dès lundi. Des rumeurs d'une procédure de licenciement du joueur commencent à circuler. Bastia ne communiquera que lundi après une rencontre entre dirigeants, staff technique et joueur. Jeudi, la commission de discipline de la Ligue de football professionnel (LFP) se saisira sans doute du dossier, pour le mettre à l'instruction, avec une possible suspension de Brandao à titre conservatoire. Le Brésilien risque jusqu'à deux ans de suspension si l'indisponibilité de Thiago Motta dépasse les huit jours. Le PSG a juste confirmé dimanche soir que son joueur souffrait d'une "fracture du nez non déplacée", sans en dire plus.

. Erding meilleur buteur

Reims a bien cru confirmer son bon nul contre le PSG la semaine dernière (2-2) en ouvrant le score à Saint-Etienne. Mais les Verts ont renversé la vapeur à partir de l'heure de jeu (3-1). Et son attaquant Mevlut Erding devient seul meilleur buteur avec une 3e réalisation dimanche après son doublé la semaine passée.

Les Verts peuvent se tourner tranquillement vers leur barrage aller d'Europa League sur la pelouse de Karabükspor en Turquie jeudi.

pgr/bvo

PLUS:hp