NOUVELLES

Des avions syriens frappent lourdement un groupe lié à l'État islamique

17/08/2014 02:47 EDT | Actualisé 17/10/2014 05:12 EDT

BEYROUTH - Des avions de guerre syriens ont ciblé le repaire d'un groupe lié à l'État islamique et d'autres villes sous le contrôle des extrémistes, dimanche, menant des bombardements qui ont tué au moins 11 personnes, selon des militants.

Pendant plus d'un an, les forces aériennes du président Bachar el-Assad ont rarement visé les territoires contrôlés par l'État islamique dans le nord de la Syrie, se concentrant plutôt sur les groupes de rebelles moins radicaux.

Les avions syriens ont toutefois commencé à frapper les extrémistes plus régulièrement depuis que les djihadistes se sont emparés des régions septentrionale et occidentale de l'Iraq voisin, en juin.

Même dans ce contexte, les frappes de dimanche semblaient plus intenses qu'à l'habitude, avec au moins 25 bombardements atteignant Racca dans le nord-est de la Syrie, selon l'Obervatoire syrien des droits de l'homme.

Le directeur de l'organisation, Rami Abdurrahman, a dit que 14 raids aériens ont ciblé un tribunal militaire et d'autres immeubles utilisés par le groupe.

Il a avancé le chiffre de 31 morts parmi les membres de l'État islamique, en plus d'une quarantaine de blessés. Il a aussi dit que 22 civils ont été touchés, sans pouvoir départager les morts et les blessés parmi ceux-ci.

Les comités locaux de coordination, un regroupement de militants, ont également fait état des frappes, tout en chiffrant le nombre de morts à 11, en début de journée.

Il est commun en Syrie de voir une telle disparité quant au nombre de victimes, peu après des attaques.

PLUS:pc