NOUVELLES

Brésil : des milliers de personnes rendent hommage à Campos

17/08/2014 09:57 EDT | Actualisé 17/10/2014 05:12 EDT

Des milliers de personnes ont défilé dimanche à Recife, dans le nord-est du Brésil, devant le cerceuil du candidat socialiste à la présidence, Eduardo Campos, ont constaté des journalistes de l'AFP, avant une messe en plein air en présence de la présidente, Dilma Rousseff.

Une file de plus d'un kilomètre s'est formée tôt le matin devant le palais Campos das Princesas, siège du gouvernement local, où se déroule la veillée du corps en présence de sa veuve, Renata Campos et de ses enfants.

Le cercueil a été placé à l'extérieur du palais pour faciliter l'accès des habitants, la plupart très émus.

Troisième dans les intentions de vote pour la présidentielle du 5 octobre avec l'écologiste Marina Silva comme vice-présidente, Eduardo Campos, 49 ans, voyageait dans un jet Cessna 560XL qui s'est écrasé mercredi dans une zone résidentielle de Santos, une ville du littoral de l'Etat de Sao Paulo (sud-est).

Les sept personnes - dont les deux pilotes - à bord de l'avion affrêté par M. Campos pour sa campagne sont mortes.

Les corps du candidat et des autres victimes sont arrivés samedi vers minuit à Recife.

La cérémonie religieuse a commencé à 10H30 locales (13H30 GMT), célébrée par l'archevêque de Olinda et Recife et dix autres évêques de la région.

La présidente Rousseff, en tête des sondades et qui brigue un second mandat, a été huée par la foule à son arrivée devant le palais, a constaté une journaliste de l'AFP.

Elle était accompagnée de l'ancien président Luiz Inacio Lula da Silva et de plusieurs ministres.

Mme Rousseff repartira après la messe en fin de matinée et n'assistera pas à l'inhumation fixée à 17H00 locales (20H00 GMT) car elle doit participer à une interview télévisée en soirée.

Mercredi, le PSB devrait annoncer à Brasilia le nom de son nouveau candidat, selon le président du parti, Roberto Amaral.

Selon la presse brésilienne, il est probable que Marina Silva soit désignée et la veuve de Campos, Renata Campos, pourrait être la candidate du parti à la vice-présidence.

Avec une longue carrière politique derrière lui au cours de laquelle il a été gouverneur du Pernambouc (nord-est), ministre et député, le candidat socialiste se présentait comme une option face au Parti des travailleurs (PT, au pouvoir) et au Parti de la sociale-démocratie (PSDB, opposition), qui gouvernent le pays depuis 20 ans.

cdo/ml

PLUS:hp