NOUVELLES

L'ombre du virus d'Ebola plane au-dessus des JO jeunesse de Nankin

16/08/2014 11:41 EDT | Actualisé 16/10/2014 05:12 EDT

NANKIN, Chine - Les craintes causées par le virus d'Ebola ont assombri samedi la cérémonie d'ouverture des Jeux olympiques jeunesse de Nankin, dans l'est de la Chine, après que trois athlètes eurent été bannis des compétitions en raison des risques d'infection.

Les délégations de trois pays touchés par l'épidémie, celles du Liberia, du Nigeria et de la Sierra Leone, ont décidé de ne pas prendre part aux compétitions.

Ces Jeux, auxquels participeront plus de 3000 athlètes âgés de 15 à 18 ans, ont été lancés par une cérémonie à laquelle ont assisté le président chinois, Xi Jinping, le secrétaire général des Nations unies, Ban Ki-moon, et d'autres leaders mondiaux. Pas moins de 28 sports sont représentés à ces Jeux qui dureront 12 jours.

Les athlètes des pays touchés par l'épidémie ne pourront pas prendre part aux sports de combat en raison «des normes de sécurité sanitaires», pas plus qu'ils ne seront admis dans les sports aquatiques, puisqu'il est «impossible d'exclure tout risque d'infection potentiel», ont indiqué jeudi le Comité olympique international (CIO) et le comité organisateur par communiqué.

En raison de ces règles, deux athlètes de la Guinée, la judoka Mamadama Bangoura et le nageur Alhoussene Sylla, ainsi que la lutteuse nigériane Bose Samuel, tous trois âgés de 16 ans, rateront les Jeux. Ces trois athlètes seront invités plus tard à Nankin pour prendre part à une autre compétition, a fait savoir le CIO.

Les organisateurs conduiront des examens médicaux fréquents auprès des athlètes provenant des quatre pays touchés — la Guinée, le Liberia, le Nigeria et la Sierra Leone — afin de prévenir toute propagation possible du virus qui a tué plus de 1000 personnes jusqu'ici. Ils maintiennent cependant que les délégations de ces quatre pays sont toujours les bienvenues à ces Jeux.

La Guinée sera toujours représentée par deux autres athlètes, mais les délégations de la Sierra Leone et du Liberia ont décidé de ne pas se rendre en Chine. Celle du Nigeria s'est quant à elle retirée après que ses dirigeants se soient plaint que ses athlètes aient été «isolés, privés de s'entraîner avec les autres athlètes et mis en quarantaine».

Cette épidémie d'Ebola n'affecte pas que les Jeux olympiques jeunesse: la Confédération africaine de football a été forcée de déplacer des matchs de qualification de la Coupe d'Afrique des nations qui devaient être joués en Guinée et en Sierra Leone.

PLUS:pc