NOUVELLES

L'écrasement d'un avion-ambulance fait deux morts au Nouveau-Brunswick

16/08/2014 10:12 EDT | Actualisé 16/10/2014 05:12 EDT

GRAND MANAN, N.-B. - Un ambulancier paramédical et un pilote sont morts tôt samedi matin, quand un avion-ambulance qui transporte des gens de l'île de Grand Manan vers des hôpitaux du Nouveau-Brunswick s'est écrasé près de la piste de l'aéroport de l'île.

Ambulance Nouveau-Brunswick a indiqué que l'accident était survenu vers 5 h, alors que l'avion retournait sur l'île après avoir transporté un patient de l'hôpital de Grand Manan vers le Centre hospitalier régional de Saint-Jean.

Le service ambulancier a dévoilé que William Mallock était l'ambulancier décédé dans l'accident, ajoutant qu'il comptait plus de 20 ans de service.

Atlantic Charters n'a pas confirmé l'identité du pilote.

Le service ambulancier a indiqué que le copilote et une infirmière avaient survécu. Un porte-parole du réseau de santé Horizon a précisé dans un courriel qu'ils reposaient tous les deux dans un état stable et qu'ils recevaient des soins au Centre hospitalier régional de Saint-Jean.

Le sous-chef du service des pompiers à Grand Manan, Dale Parker, a déclaré qu'il était difficile pour les premiers répondants d'aller au secours d'un collègue de travail.

«C'est terrible de sauver un sauveteur, a dit M. Parker lors d'une entrevue téléphonique. Ça affecte notre équipe de secours. Nous sommes tissés serré quand on parle des services ambulanciers, d'incendies et hospitaliers.»

Il a décrit le pilote comme une personne admirée sur l'île qui avait à coeur son travail.

Le maire du village de Grand Manan, Dennis Greene, a aussi visité le lieu de l'accident et a vu les vestiges de l'avion.

Il a rappelé que plusieurs résidents de la petite communauté de la baie de Fundy — dont la population est de moins de 2500 personnes — ont déjà été transportés ou ont vu un de leurs amis ou de leurs proches utiliser ce service.

«C'est un accident tragique pour l'île. Atlantic Charters offre un grand service à Grand Manan. Ils ont sauvé plusieurs vies et toute l'île est sous le choc», a déclaré M. Greene lors d'un entretien téléphonique.

Le Bureau de la sécurité des transports (BST) devra faire enquête.

PLUS:pc