NOUVELLES

Irak: la Grande-Bretagne poursuit ses vols de surveillance (Défense)

16/08/2014 09:04 EDT | Actualisé 16/10/2014 05:12 EDT

La Grande-Bretagne va poursuivre ses vols de surveillance au-dessus du nord de l'Irak pour tenter d'empêcher de nouvelles attaques contre des minorités par les jihadistes de l'Etat islamique (EI), a annoncé samedi le ministre britannique de la Défense, Michael Fallon.

M. Fallon s'exprimait lors d'une visite sur l'île de Chypre, depuis laquelle les Britanniques effectuent leurs vols de surveillance et l'envoi d'aide humanitaire vers l'Irak, à partir de la base militaire d'Akrotiri, sur la côte sud.

Londres a largué plus d'une centaine de tonnes de tentes et d'eau aux Yazidis, une minorité kurdophone et non-musulmane, assiégés dans des montagnes inhospitalières du nord de l'Irak par les combattants ultra-radicaux de l'EI qui ont attaqué leurs villages.

"Nous poursuivons la surveillance du nord de l'Irak pour avoir une meilleure vision des besoins humanitaires", a affirmé M. Fallon après s'être entretenu avec le président chypriote Nicos Anastasiades.

"Nos avions survolent l'Irak pour que nous ayons une meilleure compréhension d'où peuvent venir de nouvelles menaces et pour savoir si d'autres groupes minoritaires peuvent faire face au terrorisme barbare que nous avons pu observer", a-t-il détaillé dans un communiqué publié après la rencontre.

Des responsables irakiens et des témoins ont accusé samedi les jihadistes d'avoir perpétré un "massacre" dans un village yazidi du nord de l'Irak, parlant de dizaines de morts.

La Grande-Bretagne avait déployé plus tôt dans le mois des chasseurs Tornado sur la base d'Akrotiri pour effectuer des vols de reconnaissance en Irak.

Des avions ultra-modernes Boeing RC-135 Rivet Joint ont également été déployés à Akrotiri, l'une des deux bases chypriotes sur lesquelles à la Grande-Bretagne est souveraine depuis l'indépendance de l'île en 1960.

kir/hkb/faa/emb

PLUS:hp