NOUVELLES

Afghanistan: cinq employés de la Croix-Rouge sont enlevés dans l'Ouest

16/08/2014 10:52 EDT | Actualisé 16/10/2014 05:12 EDT
ASSOCIATED PRESS
Jakob Kellenberger, president of the International Committee of the Red Cross (ICRC), gestures during a press conference at the ICRC office in Kabul, Afghanistan, Monday, April 14, 2008. The U.S. military in Afghanistan should allow outside evidence to be presented in detainee hearings that determine their fates, he said. Kellenberger said that many detainees held by the U.S. military in Afghanistan complain that they do not know why they are held. (AP Photo/Musadeq Sadeq)

KABOUL - La Croix-Rouge afghane tente d'obtenir la libération de cinq membres de son personnel qui ont été enlevés dans la province de Hérat (ouest), a annoncé samedi un porte-parole.

Ces employés se déplaçaient en voiture, vendredi, lorsqu'ils ont été arrêtés et détenus par un groupe armé local, a indiqué le porte-parole Marek Resich. «La Croix-Rouge est présentement en contact à divers niveaux pour assurer la libération de son équipe», précise-t-il.

Les travailleurs humanitaires transportaient des chèvres vers des villages lorsqu'ils ont été stoppés par des hommes armés, mentionne Raouf Ahmadi, un porte-parole de la police dans la province d'Hérat, avant d'ajouter que les assaillants se sont emparés des travailleurs comme de leur cargaison, ce qui porte à croire que l'enlèvement s'inscrit dans le cadre d'un vol, et non pas d'une attaque de militants.

Les attaques sont quasi-quotidiennes en Afghanistan, et les militants ciblent principalement les forces de sécurité.

De récents coups de force concernaient plutôt des travailleurs humanitaires. Le 24 juillet, des tireurs ont ouvert le feu sur deux travailleurs finlandais dans la ville de Hérat, les tuant tous les deux.

Hérat est l'une des plus grandes provinces afghanes; elle touche à l'Iran à l'ouest, et est devenue un point nodal pour le commerce avec l'Iran et l'Asie Centrale.