DIVERTISSEMENT

Programmation d'automne : renouveau à Z

15/08/2014 12:15 EDT | Actualisé 15/08/2014 12:20 EDT
Courtoisie Z

La chaîne Z – on ne dit maintenant plus Ztélé, mais seulement Z tout court – propose cette année une programmation qui est probablement l’une des plus audacieuses de son histoire, alors qu’on a revampé 50% de la grille-horaire en vue de l’automne 2014. 150 heures de productions originales attendent les téléspectateurs, comparativement à 70 l’an dernier. Et les œuvres à se mettre sous la dent ratissent large dans leurs thématiques, allant de la pornographie aux prêteurs sur gages, en passant par les incontournables vidéos de chats.

On a voulu marquer le coup de façon spéciale, jeudi, en conviant artistes et médias au mythique bar Les Foufounes Électriques, rue Sainte-Catherine, à Montréal. L’atmosphère underground des lieux s’arrimait bien avec le style de Z, qui rejoint principalement un public dans la mi- trentaine, composé à 60% d’hommes et 40% de femmes, friands de technologie, de surnaturel et de curiosités de toutes sortes. Z a d’ailleurs vu le jour en 2000, «avec le bogue de l’an 2000», se plait à mentionner Jacques Mathieu, vice-président programmation de l’antenne.

L’animateur de la présentation, François-Étienne Paré, qui détient un record de longévité à Z avec l’émission Les Nerdz, désormais rebaptisée Les justiciers de la pia$$e, a salué son parterre en l’invitant dans «l’univers réinventé de Z». En 15 ans d’existence, jamais autant de nouveautés n’auront formé l’offre de la station, acquise l’an dernier par Bell Média.

«Bell Média s’était engagé à investir davantage dans les productions québécoises, et ils ont tenu promesse, a expliqué Jacques Mathieu. En fait, nous tenons promesse. Trois nouvelles séries verront le jour à l’automne, mais on en mettra aussi plusieurs autres sur les rails dans les prochains mois. On cherche à montrer des univers particuliers auxquels les gens n’ont généralement pas accès, qu’ils ne sont pas habitués de voir à la télévision, et à les aborder de front, sans jugement, franchement et intelligemment.»

Rouages du porno

Ainsi, Classé XXX, documentaire en huit épisodes de 30 minutes, animé par Mélanie Maynard, devrait faire beaucoup jaser en nous entraînant dans l’arrière-scène de l’industrie de la pornographie. On rencontrera des producteurs de films et des acteurs, qui détailleront leur parcours, relateront comment leur métier marginal se répercute sur leur vie de couple et de famille, et démystifieront leur profession. Mélanie Maynard s’introduira aussi dans une école de formation pour acteurs pornographiques et deviendra témoin des méthodes préconisées dans le milieu pour recruter de nouvelles stars. Langage cru et propos surprenants sont à prévoir, comme cet homme qui avouera avoir un jour dû choisir entre la pornographie et l’armée.

«Je suis arrivée là-dedans avec mon esprit de banlieusarde, la même ouverture d’esprit que monsieur et madame tout le monde, a raconté Mélanie Maynard. Moi, sincèrement, la porno m’écœure, sur le net. Ce que j’en ai vu, du moins. C’est souvent hyper explicite. Mais ça existe et c’est tellement consommé! Il y a des humains derrière ça et ce ne sont pas tous des têtes brûlées ou des filles sur la coke à journée longue».

Classé XXX a été logé dans la case du vendredi, à 22h, et commencera le 29 août. Une deuxième saison pourrait être envisagée.

Des «boutiques Kijiji»

À Pawn Shop Québec, le vendredi à 18h, dès le 29 août, Matthieu Gratton entrera dans des pawn shops, des boutiques de prêts sur gages, pour examiner comment fonctionne ce type de commerce et connaître la clientèle qui y fait affaire. L’animateur dit avoir fait des découvertes surprenantes, certaines renforçant les préjugés entretenus sur les pawn shops, et d’autres les démolissant complètement. Le tournage complété, Mathieu Gratton est en mesure d’affirmer que, oui, ce sont souvent des individus provenant de milieux défavorisés qui concluent des ententes dans ce type de magasins, mais que d’autres catégories de gens s’y rendent aussi, comme les jeunes musiciens en quête d’instruments à bas prix. Pour les besoins de la cause, Gratton a notamment interrogé un homme responsable de trois tentatives de meurtre, qui a écoulé 25 ans en prison.

«Pour certains, les pawn shops représentent une façon de vivre en attendant d’avoir le chèque du mois prochain, a expliqué Mathieu Gratton. Ils magasinent là. Pour eux, c’est comme des dépanneurs, comme des boutiques Kijiji! On va voir de belles histoires, et d’autres un peu tristes, de gens qui sont vraiment dans la misère, des parents qui vont récupérer des items vendus par leur fils délinquant…»

Au fil des huit demi-heures de Pawn Shop Québec, on se transportera à Montréal, Sherbrooke et Saint-Eustache.

Puis, à Direct dans l’net, dans un décor d’appartement partagé par trois colocataires, Dominic Paquet, P-A Méthot et Mélanie Ghanimé ont l’intention de scruter les profondeurs du web à la recherche de vidéos comiques et étonnants, faire découvrir des artistes inconnus, dénicher des astuces pratiques et relever des défis.

«On trouve beaucoup de trucs sur le web, dont on ignorait complètement l’existence, a précisé P-A Méthot. Ce ne sera pas seulement une émission où on va regarder des vidéos. On veut amener un côté informatif, nourrir des passions, répondre à un paquet de questions de la vie de tous les jours.»

«On veut que les gens, en regardant le magazine, aient le goût de venir prendre un café avec nous!», a renchéri Mélanie Ghanimé.

Le trio s’éclatera le mardi à 18h, à compter du 26 août.

Fiction et insolite

On l’a dit plus haut, Les Nerdz sont maintenant affublés d’un nouveau titre, Les justiciers de la pia$$e, parce que, en 2014, il n’y a plus que les «nerds» qui sont interpellés par la technologie. La tribune, en ondes le mardi à 18h30, tendra de plus en plus vers la consommation sous toutes ses formes. D’autres succès de Z, comme Jobs de bras, Équipé pour rouler et On va s’coucher moins niaiseux sont aussi de retour à l’horaire.

Puisque l’auditoire de Z raffole des fictions – Arrow a fracassé des records d’écoute l’an dernier, et on pourra en savourer la deuxième saison le lundi à 22h, à partir du 25 août – on en a ajouté quelques-unes, comme Sleepy Hollow, The Tomorrow People, Les sorcières de North Hampton, Les démons de Da Vinci, Vikings, Bitten et Almost Human.

Des acquisitions à saveur «extrême», telles Seuls et tout nu, Les pires chauffards canadiens, Briseurs de coffre-forts, Les rois du troc et Bad Ink, complètent le tableau.

Éventuellement, Z aimerait créer ses propres fictions québécoises, et le filon pourrait être tenté dans les années à venir. «En attendant, on se gâte avec des web-séries disponibles sur notre site web», a souri Jacques Mathieu.

INOLTRE SU HUFFPOST

Quelles séries regardez-vous en 2014?