NOUVELLES

Le TSX clôture en légère hausse malgré l'accroissement des tensions en Ukraine

15/08/2014 04:46 EDT | Actualisé 15/10/2014 05:12 EDT

TORONTO - Les marchés boursiers nord-américains ont été soumis à une certaine pression vendredi, alors que les tensions entre l'Ukraine et la Russie se faisaient de plus en plus vives.

L'indice composé S&P/TSX de la Bourse de Toronto a malgré tout avancé de 13,06 points pour terminer les échanges à 15 304,24 points.

Les marchés se sont braqués après que l'Otan eut indiqué que des véhicules militaires russes étaient entrés en Ukraine pendant la nuit, et que le président ukrainien eut ajouté que la plus grande partie de ce convoi avait rapidement été détruite par son armée. La Russie a quant à elle nié toute incursion en Ukraine.

Ces informations ont convaincu les opérateurs de se tourner vers les valeurs considérées comme plus sécuritaires, mais le dollar canadien a tout de même progressé grâce à la publication de solides données révisées sur le marché de l'emploi pour le mois de juillet.

Le huard s'est apprécié de 0,12 cent US à 91,84 cents US après que Statistique Canada eut fait état de la création de 42 000 emplois le mois dernier. L'agence avait indiqué plus tôt cette semaine avoir découvert une erreur dans son rapport de vendredi dernier, selon lequel seulement 200 emplois s'étaient ajoutés au marché en juillet.

La plupart des principaux indices boursiers new-yorkais ont rendu les gains affichés plus tôt dans la séance et la moyenne Dow Jones des valeurs industrielles a finalement perdu 50,67 points à 16 662,92 points. L'indice élargi S&P 500 a quant à lui glissé de 0,12 point à 1955,06 points, tandis que l'indice composé du Nasdaq a gagné 11,93 points à 4464,93 points.

À Toronto, le secteur aurifère s'est éloigné des creux touchés plus tôt dans la journée, mais il a tout de même retraité environ un pour cent. Le cours du lingot d'or a pour sa part effacé 9,50 $ US à 1306,20 $ US l'once à la Bourse des matières premières de New York.

Le groupe de la finance a reculé de 0,35 pour cent.

Le secteur de l'énergie a affiché le meilleur rendement du parquet vendredi, avec un gain d'un pour cent. Le prix du pétrole brut a gagné 1,77 $ US à 97,35 $ US le baril à New York.

Le groupe des mines et métaux a avancé de 0,63 pour cent, le cours du cuivre ayant pris 1 cent US à 3,10 $ US la livre à New York.

Malgré les inquiétudes d'ordre géopolitiques, les marchés de Toronto et New York ont engrangé des gains sur l'ensemble de la semaine, encouragés, notamment, par la publication de solides résultats trimestriels d'entreprise et par l'impression que les données décevantes en Europe et en Chine convaincraient les banques centrales de mettre en place de nouvelles mesures de relance.

Le TSX a affiché un gain hebdomadaire de 0,71 pour cent, tandis que celui du Dow Jones s'est élevé à 0,66 pour cent.

PLUS:pc