NOUVELLES

Le chef de l'Otan confirme une "incursion" de la Russie en Ukraine

15/08/2014 10:15 EDT | Actualisé 15/10/2014 05:12 EDT

Le secrétaire général de l'Otan Anders Fogh Rasmussen a confirmé vendredi une entrée de véhicules blindés russes sur le territoire de l'Ukraine, qu'il a qualifiée d'"incursion" mais pas d'invasion.

"Je peux confirmer que la nuit dernière (de jeudi à vendredi, ndlr) nous avons vu une incursion, une traversée par les Russes de la frontière ukrainienne", a affirmé le responsable danois lors d'une conférence de presse à Copenhague.

Interrogé pour savoir s'il s'agissait d'une "invasion", il a répondu: "Cela confirme simplement le fait que l'on voit un flot continu d'armes et de combattants depuis la Russie dans l'Est de l'Ukraine. C'est une démonstration claire de l'implication continue de la Russie dans la déstabilisation de l'Est de l'Ukraine".

L'alliance transatlantique avait été informée que le gouvernement de Kiev avait donné son accord à Moscou pour l'entrée en Ukraine d'aide venue de Russie.

"Si c'est le cas (...) je n'y vois aucun problème. Mais bien sûr, si cela se déroule contre la volonté du gouvernement ukrainien, c'est une invasion illégale du territoire de l'Ukraine", a considéré M. Rasmussen.

Les autorités ukrainiennes avaient confirmé vendredi des informations de médias britanniques sur l'entrée d'un petit nombre de blindés russes en Ukraine, non loin de l'endroit où était stationné un convoi d'aide russe, près de la ville de Kamensk-Chakhtinski.

Des douaniers et gardes-frontières ukrainiens se tenaient prêts vendredi à inspecter le convoi humanitaire russe, stationné à une trentaine de kilomètres de la frontière.

nsb/plh

PLUS:hp