NOUVELLES

La saga entourant le décès de Casey Kasem se transporte en Norvège

15/08/2014 09:41 EDT | Actualisé 15/10/2014 05:12 EDT

LOS ANGELES, États-Unis - L'épouse de Casey Kasem entend enterrer le défunt animateur de radio en Norvège, contrairement à ses dernières volontés d'être inhumé à Los Angeles et contrairement à la demande de ses enfants, a indiqué l'agent de la fille de M. Kasem, vendredi.

Les enfants Kasem, qui sont d'âge adulte, travaillent avec un détective privé, mais disposent de peu d'options juridiques pour empêcher l'inhumation outremer, a expliqué l'agent Danny Deraney à l'Associated Press.

L'avocat de Jean Kasem, Teruyuki Olsen, n'a pas répondu au courriel lui demandant de commenter l'information. L'épouse de l'animateur radio est responsable de la dépouille, selon M. Deraney, qui travaille pour Kerri Kasem.

Le moment de l'inhumation et les raisons qui ont motivé Jean Kasem à choisir la Norvège n'ont pas été éclaircies.

Casey Kasem, animateur de la populaire émission «American Top 40», est décédé le 15 juin dans un hôpital de Gig Harbour, dans l'État de Washington. Il avait 82 ans et souffrait de démence. Sa mort est survenue à la suite d'une très longue bataille judiciaire entre sa femme et ses trois enfants issus de son premier mariage.

M. Deraney a affirmé qu'un enterrement à l'extérieur des États-Unis serait contraire à ce que M. Kasem voulait.

«Il avait clairement indiqué à ses amis, ses enfants, qu'il voulait être inhumé dans le Forest Lawn de Glendale, à Los Angeles», a dit l'agent.

Le journal norvégien «VG» a rapporté que M. Kasem allait être enterré à Oslo.

«C'est organisé, il s'en va à Oslo», a indiqué au journal Wenche Madsen Eriksson, dirigeante d'une administration de services funèbres à Olso.

Elle a refusé de dire pourquoi la capitale norvégienne avait été choisie, expliquant que la famille désirait garder cette information confidentielle.

En juillet, certaines informations laissaient entendre la dépouille de Casey Kasem avait été transportée à Montréal. La maison funéraire Urgel Bourgie avait été identifiée comme lieu de disposition des restes et le 14 juillet comme date de disposition.

Questionnée par La Presse Canadienne, la résidence funéraire montréalaise a toutefois soutenu n'avoir aucun document indiquant la présence des restes de Casey Kasem ou montrant qu'ils étaient censés y avoir été envoyés.

PLUS:pc