NOUVELLES

John Baird est pris à partie par des manifestants lors d'un discours en Ontario

15/08/2014 01:11 EDT | Actualisé 15/10/2014 05:12 EDT

LONDON, Ont. - Des manifestants s'opposant à la position canadienne dans le dossier du conflit israélo-palestinien ont interrompu un discours du ministre des Affaires étrangères John Baird, vendredi, alors que celui-ci se trouvait à London, en Ontario.

M. Baird s'exprimait devant la Chambre de commerce de cette ville à propos des défis mondiaux pouvant affecter l'économie et la sécurité canadiennes lorsque l'incident s'est produit. Trois personnes ont crié en direction du ministre à propos des morts de civils palestiniens, tout en brandissant une banderole blanche sur laquelle était inscrit «Cessez de soutenir les crimes de guerre».

«N'est-il pas merveilleux de vivre dans un pays où règne la liberté d'expression?», a rétorqué M. Baird.

Il a également souligné que les protestataires ne pourraient pas manifester leur opposition politique au groupe terroriste Hamas dans la bande de Gaza, qualifiant le Canada de «pays très chanceux».

Le Canada a clairement exprimé son appui à Israël pendant les récents affrontements avec les militants du Hamas à Gaza, qui ont fait plus de 1900 morts chez les Palestiniens, dont une majorité de civils, et 67 décès chez les Israéliens, dont trois civils.

M. Baird a exprimé du mépris envers le Conseil des droits de l'homme des Nations unies, cette semaine, après la mise sur pied d'une équipe de trois membres — dirigée par un professeur de droit canadien — chargée d'enquêter sur de possibles crimes de guerre à Gaza. Dans une série de messages publiés sur Twitter, le ministre a indiqué que le geste était «une véritable honte et ne fera rien pour promouvoir la paix et la dignité à Gaza pour le peuple palestinien».

Vendredi, toujours, M. Baird a abordé la question du conflit en Ukraine, où, dit-il, le président russe Vladimir Poutine continue de tenter de déstabiliser le gouvernement démocratiquement élu du pays.

Le Canada a expédié des vestes de protection, des trousses médicales, des casques et de l'équipement de technologie de surveillance aux Ukrainiens, un geste qui, dit M. Baird, permettra de sécuriser ce pays d'Europe de l'Est et de protéger sa frontière orientale. Une nouvelle cargaison devait décoller vendredi du Canada à destination de Kiev.

M. Baird a également défendu les sanctions économiques canadiennes contre d'importants individus et entreprises russes, bien que les mesures de riposte adoptées par le Kremlin contre les aliments canadiens risquent de faire mal aux producteurs de porc.

Selon le ministre, M. Poutine doit comprendre que ces gestes sont inacceptables.

La contribution canadienne à l'Ukraine s'élève à plus de 5 millions $, précise-t-on par voie de communiqué.

PLUS:pc