NOUVELLES

Ghana : un responsable sonne l'alarme sur une flambée de choléra à Accra

15/08/2014 07:14 EDT | Actualisé 15/10/2014 05:12 EDT

Une flambée de choléra frappant la capitale du Ghana, Accra, a atteint un degré "sidérant", a déclaré vendredi une responsable de la santé publique qui a mis en cause l'insuffisance de l'hygiène et des structures de santé.

Le choléra a fait plus de 40 morts à Accra depuis juin et a contaminé 3.100 autres personnes, selon les autorités sanitaires ghanéennes.

La ville a été touchée par le choléra dans le passé mais la directrice des services de santé pour le Grand Accra, Linda Van Otoo, a déclaré que la flambée actuelle était "sidérante".

"C'est une explosion et le nombre de cas augmente chaque jour", a dit la responsable parlant de "situation de pandémie".

Dans les quartiers pauvres d'Accra les plus touchés, les habitants défèquent souvent sur les plages proches et s'approvisionnent auprès de vendeurs de nourriture à proximité d'égouts débordants.

"Les gens continuent d'acheter à manger près de canalisations bouchées et de toilettes publiques", a dit Mme Otoo.

Très contagieux, le choléra se transmet notamment par l'eau ou des aliments souillés via une bactérie qui se propage dans le système digestif. Les symptômes sont de violentes diarrhées, avec parfois des vomissements qui provoquent une forte déshydratation, pouvant être fatale faute de traitement.

Des flambées sont récurrentes pendant la saison des pluies qui va d'avril à octobre en Afrique de l'Ouest. Le Ghana n'est actuellement pas touché par l'épidémie du virus Ebola qui frappe quatre pays d'Afrique de l'Ouest.

str-cs/bs/phz/jlb/cgu

PLUS:hp