NOUVELLES

Candidat présidentiel tué dans un écrasement au Brésil: pas d'enregistrement

15/08/2014 10:05 EDT | Actualisé 15/10/2014 05:12 EDT

RIO DE JANEIRO - L'armée de l'air brésilienne a annoncé, vendredi, que les enregistreurs de vol récupérés dans les débris de l'écrasement d'avion qui a coûté la vie à un candidat présidentiel ne contenaient pas de données sur le vol en question.

Selon l'armée, les «boîtes noires» contiennent deux heures d'enregistrement qui ne sont pas liées à l'écrasement de mercredi, qui a tué le candidat socialiste Eduardo Campos et six autres personnes. La raison de l'absence de données fait l'objet d'une enquête, a indiqué l'armée.

Dans un communiqué, l'armée insiste sur le fait que l'absence d'enregistrement ne signifie pas la fin des efforts pour déterminer la cause de l'écrasement, en soulignant que les enregistreurs de vol ne représentent qu'«un seul élément» de l'enquête.

La tragédie ébranle considérablement la course à la présidence brésilienne, à moins de deux mois du scrutin prévu le 5 octobre. M. Campos arrivait troisième dans les sondages, derrière la présidente sortante, Dilma Rousseff.

PLUS:pc