NOUVELLES

Au Mexique, madame le maire arrêtée pour assassinat et extorsion de fonds

15/08/2014 04:16 EDT | Actualisé 15/10/2014 05:12 EDT

La maire d'une ville de 40.000 habitants, dans l'Etat mexicain du Michoacan (ouest), a été arrêtée jeudi, accusée d'avoir commandité un assassinat et extorqué employés et commerçants de sa ville au bénéfice d'un cartel de la drogue.

Dalia Santana Pineda, maire de Huetamo, a ordonné en avril l'assassinat d'Antonio Granados Gomez, a affirmé au cours d'une conférence de presse le procureur José Martin Godoy Castro.

Par ailleurs, elle "touchait 20% du salaire des employés municipaux, argent qui terminait entre les mains de Servando Gomez", dit "Tuta", chef du cartel local des Chevaliers templiers.

Ce cartel domine depuis plusieurs années le trafic de drogue dans l'Etat du Michoacan, où le gouvernement a envoyé des renforts militaires début 2014, ayant permis d'abattre ou de capturer la plupart des chefs de ce cartel, à l'exception de "La Tuta".

Plusieurs enquêtes ont montré que son pouvoir s'étend aussi aux plus hautes instances régionales : en avril, le numéro deux du gouvernement du Michoacan a été arrêté pour ses liens avec les Chevaliers templiers, et il y a quelques semaines, c'est le fils de l'ex-gouverneur de cet Etat qui a été placé en détention, après la diffusion d'une vidéo où il apparaît en compagnie de "Tuta".

Le maire de Lazaro Cardenas, un important port de la côte Pacifique, a aussi été récemment arrêté pour ses relations avec ce cartel, et la semaine dernière, une vidéo a été diffusée montrant les liens entre une autre maire et cette organisation criminelle.

Le Michoacan, l'un des Etats les plus pauvres du Mexique, est régulièrement le théâtre de violents affrontements liés au trafic de stupéfiants.

str-lp/llu/ka/hdz/sym

PLUS:hp