NOUVELLES

Yémen: deux attentats suicide déjoués dans le sud-est (sécurité)

14/08/2014 01:21 EDT | Actualisé 14/10/2014 05:12 EDT

Les forces gouvernementales yéménites ont mis en échec jeudi deux attentats suicide à la voiture piégée contre une résidence officielle et une caserne de la police à Moukalla, chef-lieu du Hadramout (sud-est), selon une source de sécurité.

Des militaires en faction près du "Palais présidentiel" ont tiré en direction d'un kamikaze au volant d'une voiture piégée, le tuant alors qu'il fonçait en direction de l'entrée de cette résidence officielle où le chef de l'Etat n'était pas présent, a déclaré cette source à l'AFP.

Simultanément, une deuxième voiture piégée qui prenait pour cible une caserne des forces d'intervention rapide, située à proximité du Palais, a explosé au moment de l'intervention de policiers qui tenaient un barrage près de la caserne, a-t-on ajouté.

La même source a attribué les deux attentats avortés à Al-Qaïda, actif dans la province du Hadramout.

Un échange de tirs a ensuite opposé les forces gouvernementales à des hommes armés qui circulaient à bord de deux véhicules avant de prendre la fuite, a indiqué une autre source de sécurité sans être en mesure dans l'immédiat de fournir un bilan.

Les forces gouvernementales ont aussitôt bouclé le quartier, qui abrite plusieurs unités de l'armée et des forces de sécurité.

Face à la multiplication des attaques attribuées à Al-Qaïda au Hadramout, l'armée n'a cessé de renforcer ses positions avec l'intention de lancer une offensive contre l'organisation extrémiste.

Al-Qaïda dans la péninsule arabique (Aqpa) a profité de l'affaiblissement du pouvoir central au Yémen en 2011, à la faveur de l'insurrection populaire contre l'ancien président Ali Abdallah Saleh, pour renforcer sa présence dans le pays, notamment dans le sud et le sud-est.

faw/tm/vl

PLUS:hp