NOUVELLES

USA: des parents d'adolescents tués demandent devant l'ONU la sécurité pour les jeunes des minorités

14/08/2014 04:40 EDT | Actualisé 14/10/2014 05:12 EDT

Les Etats-Unis doivent agir pour assurer la sécurité des jeunes issus des minorités ethniques, ont estimé jeudi des parents de victimes de fusillades devant un comité des Nations Unies à Genève, alors que le meurtre d'un adolescent noir désarmé par un policier samedi à Ferguson (Missouri) a ravivé les tensions raciales.

"Nous devons réfléchir ensemble à une solution, pour que nos jeunes arrêtent de mourir et qu'ils puissent avoir un avenir", a déclaré Sybrina Fulton lors d'une réunion du Comité des Nations Unies pour l'élimination de la discrimination raciale (CERD) consacrée aux réalisations des États-Unis dans ce domaine

Son fils, Trayvon Martin, avait été abattu en novembre 2012 en Floride à l'âge de 17 ans par un gardien volontaire de voisinage. Le tireur, George Zimmerman, avait été acquitté du meurtre de l'adolescent désarmé après avoir plaidé la légitime défense, sur le fondement d'une loi locale baptisée "Défendez votre territoire", ce qui avait provoqué une vive controverse.

Ron Davis, père d'une autre victime de meurtre à connotation raciste, a également réclamé davantage de mobilisation pour mettre fin aux discriminations.

Son fils, Jordan Davis, a lui aussi été tué en Floride, en novembre 2012, par un homme blanc qui a tiré plusieurs coups de feu dans le véhicule ou se trouvaient l'adolescent de 17 ans et trois autres jeunes hommes noirs désarmés.

Le tireur, Michael Dunn, a déclaré s'être senti menacé par les jeunes à la suite d'une dispute au sujet de leur bruyante "musique de voyous". Le jury n'ayant pu déterminer s'il s'agissait d'un cas de légitime défense ou de meurtre, le juge a prononcé l'annulation du procès.

"Si mon fils avait été blanc, je pense que cela ne serait pas arrivé", a déclaré M. Davis à l'AFP en marge de la réunion du CERD.

La réunion s'est tenue alors que la ville de Ferguson, dans la banlieue de Saint-Louis (Missouri), est depuis plusieurs jours le théâtre d'émeutes consécutives à la mort de Michael Brown, un adolescent noir de 18 ans abattu par un officier de police.

Devant le CERD, les représentants du gouvernement américain ont souligné que leur pays est "une dynamique démocratie multi-raciale, multi-ethnique et multi-culturelle", dévouée à combattre les discriminations.

Ils ont cependant reconnu que la violence par arme à feu est un sérieux problème, en particulier parmi les minorités ethniques, ajoutant que les Etats américains appliquant des lois du type "Défendez votre territoire" ont été priés de les réviser.

nl/gbh/plh

PLUS:hp