NOUVELLES

Paris va "amplifier" son aide humanitaire au Kurdistan irakien (présidence)

14/08/2014 02:13 EDT | Actualisé 14/10/2014 05:12 EDT

L'aide humanitaire de la France au Kurdistan irakien va être "amplifiée", a promis le président François Hollande lors d'un entretien téléphonique avec son homologue irakien Fouad Massoum jeudi, selon un communiqué de la présidence française.

Lors de cet échange, François Hollande "a confirmé" à Fouad Massoum "l'engagement de la France à prendre toute sa part aux efforts internationaux pour apporter une aide humanitaire aux populations en détresse et soutenir les forces engagées dans la lutte contre l'État islamique", a indiqué la présidence.

Selon le communiqué, "les deux chefs d'État ont constaté la nécessité d'agir immédiatement dans la région du Kurdistan d'Irak". "En accord avec les autorités fédérales d'Irak, qui en ont été dûment informées, le président de la République a indiqué au président Massoum que l'aide humanitaire française serait amplifiée".

François Hollande a également "confirmé" à son homologue "la livraison imminente d'équipements militaires, comme suite à la demande du président du gouvernement régional du Kurdistan d'Irak, Massoud Barzani".

François Hollande "a exprimé son soutien aux efforts des nouvelles autorités pour rassembler tous les Irakiens", après la désignation d'un nouveau Premier ministre devant succéder à Nouri al-Maliki, accusé d'avoir marginalisé la communauté sunnite.

Paris avait annoncé mercredi que la France acheminerait "dans les heures qui viennent" des armes en Irak "pour soutenir la capacité opérationnelle" des forces kurdes.

L'armée française a en outre acheminé depuis dimanche deux cargaisons de matériel humanitaire sur l'aéroport d'Erbil, au Kurdistan irakien.

Les jihadistes de l'État islamique (EI) se sont emparés de larges pans de territoires en Irak, incluant la seconde ville du pays, Mossoul, et ils sont accusés d'exactions contre les minorités religieuses, poussant à l'exode des centaines de milliers de personnes.

Leur progression menace actuellement des dizaines de milliers de chrétiens et de membres de la minorité kurdophone yazidie.

tma/cgd/thm/gbh

PLUS:hp