NOUVELLES

Les eaux à base de fruits et de légumes sont la nouvelle tendance alimentaire

14/08/2014 04:26 EDT | Actualisé 14/10/2014 05:12 EDT

Eau de noix de coco, eau d'érable — même de l'eau de bouleau et de cactus... Un inventaire rapide dressé dans la section des produits frais le confirme: l'«eau de plante» gagne en popularité.

Les ventes de boissons gazeuses et de jus faits de concentré sont stables ou diminuent légèrement, mais les produits à base de plantes, comme l'eau de noix de coco, ainsi que des boissons alternatives telles que les boissons à base de thé, sont en hausse, particulièrement ceux vendus près des fruits et légumes, selon des informations recueillies par la firme Nielsen.

«La seule section du magasin où nous constatons une croissance phénoménale est celle des produits frais», affirme Sherry Frey, une spécialiste de la santé et du bien-être chez Nielsen.

Introduite sur le marché il y a plusieurs années, l'eau de noix de coco est populaire depuis longtemps. L'eau d'érable est un nouvel arrivant, et est essentiellement de la sève, le liquide habituellement bouilli pour en tirer du sirop. Et il ne s'agit pas de la seule boisson basée sur la sève d'un arbre: on retrouve également de l'eau de bouleau et, du côté des plantes, de l'eau de cactus, d'orge et d'artichaut.

Les ventes d'eaux de toutes sortes, y compris les nouveaux produits, les eaux de «sport», ainsi que l'eau gazéifiée et la bonne vieille eau plate, ont progressé de quatre pour cent en valeur et de près de sept pour cent en volume depuis juillet 2013.

L'eau de noix de coco n'est pas spécifiquement surveillée, mais les boissons vendues dans la section des produits frais ont profité d'une croissance de plus de 10 pour cent. Le gain en valeur pour toutes les boissons vendues avec les produits frais — ce qui comprend les «smoothies», les jus frais, les thés ainsi que les eaux — frôlait les 13 pour cent.

Pourquoi cette soif soudaine? Des experts en nutrition et la diététicienne Tina Ruggiero estiment qu'il s'agit d'une tendance alimentée par l'industrie des boissons dans le but de trouver le prochain produit populaire, ainsi que par l'intérêt des consommateurs désirant trouver une alternative naturelle aux boissons gazeuses.

Toutes les marques promettent des avantages nutritionnels, mais Mme Ruggiero demande à ses clients de lire attentivement les étiquettes, de se méfier de l'engouement et de porter attention au nombre de calories. Les eaux «santé» au chocolat risquent de ne pas être meilleure pour la santé qu'une autre boisson sucrée.

Les eaux à base de plantes sont valables pour les «athlètes ordinaires», qui effectuent moins de 90 minutes d'exercice par jour, poursuit la diététicienne. D'un autre côté, vous pouvez aussi vous rabattre sur la bonne vieille eau du robinet — beaucoup, beaucoup moins chère — , en y ajoutant peut-être un fruit, ou des grignotines salées pour les électrolytes.

PLUS:pc