NOUVELLES

Le TAS maintient la suspension de quatre mois de l'Uruguayen Luis Suarez

14/08/2014 09:32 EDT | Actualisé 14/10/2014 05:12 EDT

Le Tribunal arbitral du sport (TAS) a maintenu la suspension de quatre mois imposée à Luis Suarez pour avoir mordu un adversaire pendant la dernière Coupe du monde, mais lui a permis de reprendre l'entraînement avec le FC Barcelone.

Le tribunal a indiqué que les sanctions imposées à Suarez par la FIFA sont «généralement en proportions avec le geste commis».

Suarez ne peut donc pas jouer avec le FC Barcelone avant le 26 octobre et il demeure suspendu pour les huit prochains matchs de l'équipe nationale de l'Uruguay. Il ratera la Copa America de l'an prochain ainsi que quelques matchs de qualification en vue de la prochaine Coupe du monde, en plus des six matchs de groupe de la Ligue des Champions du club catalan.

Après l'avoir nié, l'Uruguayen a admis avoir mordu le défenseur italien Giorgio Chiellini à l'épaule dans une match remporté 1-0 par les siens lors du Mondial brésilien. Il s'est ensuite excusé pour son geste.

«Je regrette sincèrement ce qui s'est passé, avait écrit Suarez sur Twitter peu après l'annonce de sa suspension, pendant le Mondial brésilien. La vérité est que mon collègue Giorgio Chiellini a souffert des résultats d'une morsure survenue au cours d'une collision entre lui et moi.»

«Les sanctions imposées au joueur par la FIFA ont de façon générale été confirmées», a indiqué le tribunal par communiqué. Le TAS a toutefois statué que la suspension de toutes activités de football était «excessive».

«La suspension de quatre moins ne s'appliquera qu'aux matchs et non plus à toutes activités en lien avec le football (comme les entraînements, les activités promotionnelles et les besoins administratifs).»

Pour le tribunal, de suspendre Suarez des entraînements aurait signifié que la sanction aurait eu «des impacts sur ses activités même après la fin de celle-ci».

La FIFA lui a aussi imposé une amende de près 120 000 $ CAN.

Le TAS publiera dans quelques semaines les raisons qui ont mené à cette décision.

Suarez, appuyé par le FC Barcelone et la fédération uruguayenne pendant ce processus d'appel, pourra maintenant contester ce jugement devant le Tribunal fédéral suisse. Il s'agit d'un processus beaucoup plus long et ce tribunal n'intervient que si le processus légal a été transgressé.

PLUS:pc