NOUVELLES

La croissance s'effondre dans la zone euro au deuxième trimestre

14/08/2014 09:01 EDT | Actualisé 14/10/2014 05:12 EDT

FRANCFORT - La faible relance économique constatée au sein des 18 pays de la zone euro s'est effondrée au deuxième trimestre, quand les deux piliers économiques de l'Europe — l'Allemagne et la France — ont été frappés par un recul des investissements d'affaires et par les craintes suscitées par la crise ukrainienne.

L'économie allemande, la plus puissante des pays qui utilisent l'euro, a enregistré un déclin trimestriel de 0,2 pour cent, tandis que l'économie française ne témoignait d'aucune croissance pour un deuxième trimestre consécutif. L'économie italienne, qui arrive en troisième place, a elle aussi reculé.

L'agence officielle Eurostat a donc affiché jeudi une croissance inférieure à celle de 0,1 pour cent attendue par les analystes.

Ces données mettent fin à la poussée plus que modeste de la zone euro pour se sortir de la plus longue récession de son histoire. La croissance, qui demeurait modeste et qui dépendait lourdement de la performance allemande, n'aura duré que quatre trimestres.

Si les économies des grandes puissances ont été malmenées, celles de pays plus petits semblent prendre du mieux. L'Espagne et le Portugal ont ainsi affiché une croissance de 0,6 pour cent, tandis que l'économie grecque semble elle aussi sur le chemin du retour.

Les économistes croient que le ralentissement allemand n'est que temporaire mais craignent que l'économie française ne soit affligée de problèmes plus graves.

PLUS:pc