NOUVELLES

La Chine remporte sa 1ère Olympiade d'échecs, devant la Hongrie et l'Inde

14/08/2014 01:01 EDT | Actualisé 14/10/2014 05:12 EDT

La Chine a remporté pour la première fois de son histoire l'Olympiade d'échecs qui s'est achevée jeudi à Tromsoe, dans le nord de la Norvège, devant la Hongrie et l'Inde.

Longtemps bien placés pour un podium, les Français n'ont obtenu que la 13è place à cause de leur défaite, lors de la dernière journée, face à la Russie, qui finit quatrième.

S'il s'agit d'une épreuve mixte, en réalité seules quelques femmes y participaient.

Parmi elles, la meilleure joueuse de tous les temps, la Hongroise Judit Polgar, qui a accroché les champions Garry Kasparov, Boris Spassky et Magnus Carlsen à son tableau de chasse, a annoncé cette semaine qu'elle prenait sa retraite à l'âge de 38 ans.

Dans la catégorie réservée aux femmes, la Russie a remporté l'épreuve pour la troisième fois consécutive, devant la Chine et l'Ukraine. Les Françaises finissent à la 12e place.

Les Russes avaient bien failli ne pas pouvoir participer à l'Olympiade, leur Fédération les ayant inscrites après la date-limite. Ce n'est qu'en insistant auprès de la Fédération internationale des échecs (Fide) que Moscou avait convaincu le comité organisateur de les laisser concourir.

En marge de l'Olympiade, le président sortant de la Fide, le Russe Kirsan Ilioumjinov, en place depuis 1995, a été réélu lundi pour quatre ans à l'issue d'un vote hautement politisé qu'il a remporté haut la main (110 voix contre 61) contre Kasparov.

phy/hh/sym

PLUS:hp