NOUVELLES

Egypte: Qaradaoui veut faire juger les responsables de la répression d'août 2013

14/08/2014 09:09 EDT | Actualisé 14/10/2014 05:12 EDT

L'influent prédicateur Youssef al-Qaradaoui a réclamé jeudi des poursuites judiciaires contre "les dirigeants du complot militaire" en Egypte pour la sanglante journée de répression il y a un an contre les partisans du président islamiste Mohamed Morsi, destitué par l'armée peu avant.

Dans un communiqué, cheikh Youssef al-Qaradaoui, prédicateur controversé qatari d'origine égyptienne, qualifie de "massacre organisé et prémédité" la répression sanglante par la police et l'armée le 14 août 2013 de deux rassemblements de partisans de M. Morsi au Caire, qui a fait officiellement quelque 700 morts parmi les manifestants.

Il implore "Dieu pour se venger des assassins" et en appelle "au monde libre" pour "engager des poursuites contre les dirigeants du complot militaire" et leur assurer "un procès équitable", en allusion à l'éviction le 3 juillet 2013 de M. Morsi par l'armée égyptienne, conduite alors par Abdel Fattah al-Sissi, devenu en mai dernier président d'Egypte.

La mort des manifestants sur les places de Rabaa al-Adawiya et Nahda, au centre du Caire, tués par balles pour l'immense majorité, a été le principal point de départ d'une impitoyable répression qui a fait, depuis, au moins 1.400 morts parmi les manifestants pro-Morsi, en particulier la confrérie islamiste des Frères musulmans.

Youssef Qaradaoui, considéré comme l'éminence grise des Frères musulmans en Egypte et dans le monde, s'était mobilisé sur la chaîne Al-Jazeera du Qatar pour soutenir les mouvements islamistes notamment lors du Printemps arabe.

bur/tm/vl

PLUS:hp