NOUVELLES

Une cordée disparue dans le Mont-Blanc: cinq Français tués (source proche enquête)

13/08/2014 06:23 EDT | Actualisé 13/10/2014 05:12 EDT

Les corps de cinq Français décédés portés disparus depuis mardi soir dans le Mont-Blanc ont été retrouvés mercredi, a-t-on appris de source proche de l'enquête.

Ces alpinistes faisaient partie d'une cordée de six personnes, dont un guide, partis à l'ascension de l'Aiguille d'Argentière (3.901 mètres) dans le massif du Mont-Blanc, où la météo était mauvaise mardi soir.

Quatre hommes et une femme, âgés de 30 à 40 ans, participaient à ce stage de deux semaines organisé par l'Union nationale des centres sportifs de plein air (UCPA). Ils n'étaient pas rentrés au refuge d'Argentière où ils devaient passer la nuit.

On ignore encore si le guide fait partie des victimes dont les corps ont été retrouvés mercredi à 07H00 GMT.

Le site internet d'informations haut-savoyard LeMessager.fr avait indiqué en début de matinée que des corps sans vie avaient été repérés.

L'Aiguille d'Argentière est un sommet du massif du Mont-Blanc, entre le département français de Haute-Savoie et le canton suisse du Valais.

Selon un décompte de l'AFP, six alpinistes ont trouvé la mort dans le massif du Mont-Blanc entre le 15 et le 30 juillet, dont deux Irlandais, deux Finlandais, un Allemand et un Français.

Entre 1990 et 2011, les registres de la gendarmerie recensent 256 accidents ayant causé 74 morts et 180 blessés entre le refuge de Tête Rousse (3.167 mètres) et le refuge du Goûter (3.835 mètres).

ng-nd/ppy/gf/ial/fw

PLUS:hp