NOUVELLES

Toute mission au sol en Irak serait purement humanitaire, dit la Maison-Blanche

13/08/2014 04:48 EDT | Actualisé 13/10/2014 05:12 EDT

EDGARTOWN, États-Unis - Une mission de sauvetage de l'armée américaine sur le mont Sinjar, en Irak, semble moins probable qu'auparavant. Une unité spéciale des forces armées américaines a constaté mercredi une présence moins importante qu'anticipé de réfugiés piégés dans le secteur.

La Maison-Blanche disait plus tôt que le président américain Barack Obama envisageait une série d'options militaires, incluant des sauvetages par les airs et des corridors humanitaires, pour aider des milliers de réfugiés irakiens piégés dans les montagnes.

Mais la Maison-Blanche a surtout tenu à dire que la mission serait d'ordre strictement humanitaire et ne constituerait pas un retour au combat deux années et demie après le dernier retrait des États-Unis de l'Irak.

Les États-Unis livrent de la nourriture et de l'eau aux réfugiés depuis plusieurs jours. Mais le conseiller adjoint à la sécurité nationale de M. Obama, Ben Rhodes, a affirmé mercredi qu'il était devenu «insoutenable» de laisser à leur sort des milliers de personnes dans ces montagnes.

M. Rhodes a fait valoir aux journalistes voyageant avec le président durant ses vacances à l'île de Martha's Vineyard le besoin d'une «solution durable» devant amener ces gens dans un endroit sûr.

Le Pentagone a envoyé 129 soldats américains en Irak, mardi, pour évaluer l'ampleur de la crise humanitaire, alors que des Kurdes tentent toujours de repousser les combattants du groupe extrémiste État islamique.

PLUS:pc