NOUVELLES

Plus de 600 migrants tentent d'entrer dans l'enclave espagnole de Melilla

13/08/2014 06:37 EDT | Actualisé 13/10/2014 05:12 EDT

Plus de 600 migrants d'Afrique subsaharienne ont tenté mercredi matin de franchir la barrière qui sépare l'enclave espagnole de Melilla du Maroc, au lendemain d'une tentative similaire et de l'arrivée massive de plus de 900 migrants sur la côte sud de l'Espagne.

Une première tentative de passage de la triple barrière grillagée qui sépare le Maroc de Melilla s'est produite vers 04H45 (02H45 GMT) du matin, a indiqué une porte-parole de la préfecture à l'AFP. "Elle a été le fait d'un groupe d'environ 600 immigrants d'origine subsaharienne", a-t-elle précisé.

Parmi eux, une soixantaine a réussi à se hisser sur la clôture où ils étaient toujours coincés à la mi-journée. Quatre d'entre eux qui étaient blessés ont toutefois pu descendre pour être conduits à l'hôpital.

Un deuxième groupe d'une trentaine de personnes a cherché à approcher la frontière vers 06H25 (04H25 GMT) mais elles ont été interceptées par les forces de police marocaine, a ajouté la porte-parole.

Dans le même temps dans le détroit de Gibraltar, les secours maritimes espagnols ont secouru un bateau avec dix adultes à son bord.

Mardi, plus de 900 migrants ont été recueillis dans le détroit et transportés à Tarifa, dans le sud du pays. "Pour le moment, il n'y a pas de nouveaux cas d'embarcations dans le détroit", indiquaient mercredi matin les secours sur leur compte Twitter. "Les chiffres définitifs pour hier: 94 embarcations, 920 personnes (778 hommes, 116 femmes, 26 mineurs", précisent-ils.

Le nombre de personnes secourues en mer et prises en charge par la Garde civile a atteint près de 1.300 en quatre jours.

Pour la Croix-Rouge, qui les recueillent lors de leur arrivée à Tarifa dans le sud de l'Espagne, il s'agit de chiffres inédits. "Jamais nous n'avions vu ça jusqu'à présent en un seul jour", avait indiqué mardi son porte-parole à la radio publique espagnole.

Près de 800 candidats à l'immigration ont tenté mardi de franchir la triple barrière grillagée qui sépare la ville enclave espagnole de Melilla du Maroc. Parmi eux, près de 80 ont réussi à passer du côté espagnol. Un groupe d'une trentaine de personnes a détruit une porte intérieure des grilles pour parvenir à ses fins, tandis qu'une cinquantaine de personnes sont restées perchées plusieurs heures sur l'une des clôtures, avant que la police espagnole les laisse descendre du côté de Melilla.

Une réunion est prévue mercredi à la mi-journée au ministère de l'Intérieur espagnol, en présence du ministre Jorge Fernandez Diaz "pour analyser la situation de la pression migratoire et étudier les renforts à mettre en place face à ce phénomène", selon un communiqué.

En Italie, la marine militaire a annoncé mercredi que près de 1.400 immigrés avaient été secourus au cours des dernières 24 heures.

laf/ib/fw

PLUS:hp