NOUVELLES

L'Ukraine ne laissera passer aucun "convoi humanitaire de Poutine" (ministre de l'Intérieur)

13/08/2014 05:21 EDT | Actualisé 13/10/2014 05:12 EDT

L'Ukraine ne laissera entrer sur son territoire "aucun convoi humanitaire" de Vladimir Poutine destiné aux régions de l'Est ravagées par le conflit, a déclaré mercredi le ministre de l'Intérieur, Arsen Avakov.

"Aucun +convoi humanitaire+ de Poutine ne passera par la région de Kharkiv" dans le nord-est du pays contrôlée par le gouvernement de Kiev et évoquée par Moscou comme le point d'entrée sur le territoire ukrainien. "Une telle provocation cynique de l'agresseur sur notre territoire est inacceptable", a-t-il poursuivi sur Facebook.

Le Premier ministre Arseni Iatseniouk a pour sa part souligné lors du conseil des ministres que l'Ukraine ne pourrait accepter l'aide "que dans le cadre du droit international et exclusivement de la Croix-Rouge".

"Le cynisme des Russes est sans bornes. D'abord ils nous livrent des chars, des (lance-roquettes multiples) Grad, des terroristes et des bandits qui tuent les Ukrainiens et ensuite de l'eau et du sel", a-t-il lancé.

Un porte-parole du Comité international de la Croix Rouge (CICR) à Kiev a de son côté déclaré à l'AFP que les discussions sur l'aide humanitaire russe en route vers l'Ukraine étaient "toujours en cours".

"Beaucoup de points doivent encore être décidés entre les deux gouvernements et le CICR", a déclaré Andre Loersch.

"Le CICR a besoin de plus de détails sur la composition du convoi. Le convoi est en route et le CICR n'a pas eu l'opportunité de vérifier ce dont il est composé"", a-t-il ajouté.

Le convoi de plus de 3 km composé de près de 300 camions était attendu en soirée au poste Chebekino-Pletnevka, entre la région de Belgorod (sud de la Russie) et celle de Kharkiv (nord-est de l'Ukraine), selon Moscou.

neo/pop/pt

PLUS:hp