NOUVELLES

L'erreur de Statistique Canada sur les chiffres sur l'emploi fait des vagues

13/08/2014 02:34 EDT | Actualisé 13/10/2014 05:12 EDT
ASSOCIATED PRESS
In this Jan. 15, 2013, photo, Racheel Weston, stood in line with a few hundred other job seekers, during the job fair that the Miami Marlins hosted at Marlins Park in Miami. The number of Americans seeking unemployment benefits fell last week to the lowest level in five years, a positive sign that layoffs have fallen and hiring may pick up. (AP Photo/J Pat Carter)

Le retrait mardi par Statistique Canada de ses récents chiffres sur l'emploi en raison d'une erreur a provoqué une onde de choc chez les économistes et sur les marchés.

Un texte de Michel Marsolais Twitter Courriel

« Les analystes dans le marché s'attendaient à une progression de l'emploi de 20 000 au pays au mois de juillet. Donc, un ajout de travailleurs. Ça n'a pas été le cas. On a eu une stagnation de l'emploi. À la suite de la publication des chiffres décevants et erronés de la semaine dernière, la devise avait perdu quelques plumes, on parle d'un demi-cent » explique Sébastien Lavoie, économiste en chef à la Banque Laurentienne.

Autre conséquence : le traitement des nouvelles demandes d'assurance-emploi est suspendu jusqu'à la publication des vrais chiffres sur l'emploi vendredi. En raison des délais du processus, il ne devrait toutefois pas y avoir de délais pour les demandeurs de prestations.

Statistique Canada indique avoir déjà corrigé son erreur qui avait été signalée par un expert indépendant. La porte-parole de l'organisme, Sylvie Michaud, indique qu'il s'agit d'une erreur liée à une mise à jour et que seuls les résultats de juillet ont été affectés.

Un comité d'experts indépendants sera mis sur pied pour éviter ce genre d'erreur.

L'agence fédérale parle malgré tout d'un incident isolé.

Stéfane Marion, économiste en chef à la Banque Nationale, aurait préféré que la publication des données sur l'emploi se fasse beaucoup plus tôt puisque l'erreur semble corrigée.

Au cours des derniers mois, plusieurs économistes avaient émis des réserves sur la validité des chiffres sur l'emploi de Statistique Canada.

L'agence admet avoir subi des coupes de 2,9 millions de dollars depuis deux ans, mais maintient qu'elles n'ont pas affecté la collecte des statistiques sur l'emploi.

En juin, le gouvernement fédéral a aussi annoncé qu'il injecterait 14 millions de dollars pour réaliser deux nouveaux sondages sur l'emploi.

INOLTRE SU HUFFPOST

Chômage au Canada: classement par province