NOUVELLES

GB: non-lieu pour l'étudiante avec 20.000 euros pour le jihad dans ses sous-vêtements

13/08/2014 01:04 EDT | Actualisé 13/10/2014 05:12 EDT

Nawal Msaad, l'étudiante britannique de 26 ans arrêtée en janvier à Heathrow avec 20.000 euros destinés aux jihadistes syriens dissimulés dans ses sous-vêtements, selon l'accusation, a bénéficié d'un non-lieu mercredi devant un tribunal londonien.

Nawal Msaad avait été arrêtée le 16 janvier au moment d'embarquer sur un vol pour Istanbul. Lors d'un contrôle, un préservatif rempli de billets enroulés de 500, 200 et 100 euros avait été retrouvé.

Lors de l'ouverture du procès début juillet, le procureur Mark Dennis avait déclaré que cet argent, d'un montant total de 20.000 euros, était "destiné à financer la cause jihadiste" en Syrie.

Les onze membres du jury de l'Old Bailey ont cependant condamné une amie de l'accusée, Amal Elwahabi, épouse d'un jihadiste parti combattre en Syrie l'été dernier. Elle a été reconnue coupable d'avoir recruté Amal Elwahabi en tant que "messager de confiance" pour acheminer des fonds au Moyen-Orient.

Amal Elwahabi, âgée de 27 ans, est la première Britannique à être condamnée pour financement de la cause djihadiste en Syrie. Elle risque 14 ans de prison.

Au cours de l'enquête, les policiers avaient pu tracer les conversations téléphoniques entre Amal Elwahabi, son mari et Nawal Msaad dans lesquelles le transfert d'argent est évoqué.

Le mari avait également envoyé à sa femme des photos et des vidéos de propagande depuis la Syrie, dont l'une montre un jeune "garçon martyr" âgé de 10 à 13 ans avec une kalachnikov à la main.

Depuis le début de l'année, les autorités britanniques ont arrêté à la frontière des dizaines de personnes sortant ou revenant de Syrie.

Par ailleurs, il y aurait entre 400 et 500 ressortissants britanniques partis combattre en Syrie et en Irak, notamment dans les rangs de l'Etat islamique (EI).

sds/dh/mr

PLUS:hp