NOUVELLES

Finnair estime que l'A350 saurait contourner la Russie

13/08/2014 06:12 EDT | Actualisé 13/10/2014 05:12 EDT

La compagnie aérienne finlandaise Finnair a estimé mercredi que l'A350 d'Airbus aurait la capacité de contourner la Russie dans les vols Europe-Asie si Moscou exécute sa menace d'interdire le survol de son territoire.

"La capacité supplémentaire dans le fret de cet avion me laisse penser qu'il a la portée, que techniquement c'est possible", a affirmé le PDG de Finnair, Pekka Vauramo, lors d'une conférence de presse à Helsinki.

Finnair présentait l'A350 XWB, dont un exemplaire avait atterri à Helsinki mardi soir, en tant que première compagnie aérienne d'Europe à l'exploiter. La compagnie, qui en a commandé 11 à l'avionneur européen, doit recevoir la première livraison à l'automne 2015.

En réponse aux sanctions économiques occidentales, le Premier ministre russe, Dmitri Medvedev, a menacé le 7 août d'interdire le survol du territoire russe aux compagnies aériennes effectuant des liaisons entre l'Europe et l'Asie via la Sibérie, la route la plus courte.

M. Vauramo a dit ne pas savoir à quel point cette menace est sérieuse. "Je ne veux pas spéculer sur la Russie (...) Nous en savons trop peu là-dessus", a-t-il indiqué.

Finnair compte beaucoup sur l'Asie pour son avenir, puisque selon le PDG "la stratégie" est de "doubler le chiffre d'affaires du trafic vers l'Asie aux alentours de 2020" par rapport à 2010.

La compagnie finlandaise prévoit 46 sièges spacieux en classe affaires et des écrans tactiles pour tous les sièges en classe économique.

Selon le designer intérieur de ces premiers appareils, le Finlandais Vertti Kivi, les A350 offriront une "illumination dynamique, des couleurs et une ambiance qui suivent l'heure, la destination ou la saison".

"La cabine extra large donne la possibilité d'offrir un confort extra aux passagers", a estimé un porte-parole d'Airbus, Mike Bausor.

Pour rester durablement dans le vert, Finnair cherche à abaisser des coûts qui restent élevés par rapport à la concurrence, et tente en vain depuis des mois d'arriver à un accord avec son personnel sur la réduction des coûts salariaux.

rt/hh/amp/jh

FINNAIR

AIRBUS GROUP

PLUS:hp