NOUVELLES

FEI - Haya de Jordanie renonce à un 3e mandat

13/08/2014 06:24 EDT | Actualisé 13/10/2014 05:12 EDT

La princesse Haya de Jordanie, présidente de la Fédération équestre internationale (FEI) depuis 2006, a annoncé qu'elle renonçait à un 3e mandat pour se consacrer à ses enfants et à des causes humanitaires sous l'égide de l'ONU, notamment à Gaza.

Le changement des statuts de la FEI, en avril dernier, lui permettait pourtant de briguer un 3e mandat, le 14 décembre prochain à Bakou (Azerbaïdjan).

"La situation dans ma région est turbulente et désespérée en ce moment. Vous comprendrez que ce sont aussi mes proches et ma famille, a expliqué la présidente dans un communiqué. Ces dernières semaines, j'ai dû mettre de côté certaines tâches à la FEI pour me concentrer sur des aspects humanitaires à Gaza. Et je sens que ce n'est qu'un début."

L'autre raison du retrait de la princesse est éminemment politique. Epouse du Cheikh Mohammed ben Rachid Al Maktoum, souverain de Dubaï et grand propriétaire de chevaux de course (pur-sang) et d'endurance (pur sang arabe), la présidente de la FEI a été accusée de conflit d'intérêts.

Champion du monde 2012 en endurance, l'émir de Dubai finance et régente la discipline en achetant les meilleurs chevaux et, selon ses détracteurs, en contournant les règlements.

Plusieurs fédérations nationales, mais aussi des vétérinaires, ont d'ailleurs dénoncé cet état des choses.

L'épreuve d'endurance (160 km) des Jeux équestres mondiaux (JEM) 2014, organisés en France, en Normandie, aura lieu le 28 août dans la baie du Mont-Saint-Michel.

asc/sk

PLUS:hp