NOUVELLES

Des fossiles d'une espèce de reptiles volants inconnue découverts au Brésil

13/08/2014 02:13 EDT | Actualisé 13/10/2014 05:12 EDT

Des paléontologues ont découvert au Brésil des ossements fossilisés d'au moins 47 Ptérosaures d'une nouvelle espèce, des reptiles volants contemporains des dinosaures.

Baptisés "Caiuajara dobruskii", ces ptérosaures vivaient dans ce qui est aujourd'hui le sud du Brésil à l'époque du crétacé (-145 à -65,5 millions d'années), précisent ces scientifiques dont la découverte est publiée mercredi dans la revue scientifique américaine PLOS ONE.

Ces ptérosaures comptaient des individus jeunes et adultes avec une envergure d'ailes allant de 65 centimètres à 2,35 mètres. Cela a permis aux scientifiques de déterminer qu'il s'agissait d'une nouvelle espèce dans ce groupe d'animaux préhistoriques, mais aussi de voir comment ils se développaient.

Ces chercheurs, menés par Paulo Manzig de l'Université de Contestado au Brésil, ont notamment constaté que plusieurs caractéristiques de la tête du "Caiuajara dobruskii" différaient de tous les autres membres du groupe des ptérosaures. Ils mentionnent entre autres la présence d'une importante protubérance osseuse sur le crâne au niveau des yeux.

Les jeunes et les reptiles plus vieux se distinguaient surtout par la taille et l'angle de leur crête osseuse sur le dessus de leur tête.

Cette crête était petite et inclinée chez les individus jeunes et développée et droite chez les adultes.

L'analyse de ces ossements fossilisés suggère que ces ptérosaures vivaient en groupe autour d'un lac situé dans un désert. Ces reptiles pourraient aussi avoir été capables de voler très jeunes.

Tous les os formant un squelette ont été retrouvés et ces chercheurs estiment ainsi que le site contient au moins 47 de ces reptiles mais il pourrait y en avoir plusieurs centaines vu la masse d'ossements fossilisés présents.

Les causes de la mort de ces ptérosaures n'ont pas pu être déterminées bien qu'il semblerait y avoir de grandes similarités avec la mortalité de certains dinosaures ayant résulté de la sécheresse, expliquent ces paléontologues.

Il est toutefois possible que des tempêtes de sable dans le désert près duquel ils vivaient pourraient leur avoir été fatales, notent-ils.

Différents des dinosaures, les ptérosaures sont considérés comme les premiers vertébrés volants.

js/bdx

PLUS:hp