NOUVELLES

Céline Dion s'offre une pause pour prendre soin de son mari et de sa santé

13/08/2014 09:26 EDT | Actualisé 13/10/2014 05:12 EDT

MONTRÉAL - Céline Dion prend une pause d'une durée indéterminée pour prendre soin de sa santé et surtout de son complice de longue date, René Angélil, âgé de 72 ans, qui a été opéré en décembre dernier pour une tumeur cancéreuse.

La chanteuse annule donc «jusqu'à nouvel ordre» ses spectacles à Las Vegas, qui devaient reprendre vendredi. Elle renonce également à effectuer sa tournée en Asie, prévue cet automne.

La vedette doit composer avec un virus qui provoque l'inflammation de muscles situés à proximité de ses cordes vocales. Ce problème faisait déjà en sorte qu'elle n'avait pas offert de prestation depuis le 29 juillet dernier.

Par voie de communiqué, l'artiste a indiqué mercredi qu'elle souhaitait surtout consacrer son énergie et sa force à la guérison de son mari.

De prime abord, le chef de pupitre de la section musicale de l'hebdomadaire culturel Voir, André Péloquin, a été étonné par la nouvelle, mais il a affirmé que «la surprise s'est rapidement dissipée». Il a expliqué que son clan «prend une grande place dans le parcours» de l'artiste. M. Péloquin a indiqué qu'il s'agit certes d'une «femme de carrière, mais aussi d'une dame de famille».

À son avis, elle est aussi fortement attachée à ses admirateurs, qu'elle a chaleureusement remerciés pour leur amour et leur soutien tout en leur présentant des excuses pour les inconvénients qu'elle leur cause.

André Péloquin est persuadé que les spectateurs d'ici auront le pardon facile, puisque la star les a toujours traités avec un grand respect.

En entrevue à La Presse Canadienne mercredi avant-midi, il a soutenu que «c'est l'enfant prodigue depuis des années au Québec, et Céline Dion est quand même demeurée très près de son premier public malgré son succès mondial».

Il a précisé que les amateurs de musique de la province l'ont «adoptée depuis très longtemps» et qu'ils vont lui «pardonner (son retrait temporaire) surtout pour des raisons aussi nobles», tout en ajoutant qu'il est convaincu que «ça va être aussi comme ça à l'international».

PLUS:pc