NOUVELLES

Stratégie américaine en Asie: 2.500 Marines en Australie, Washington rassure Pékin

12/08/2014 07:19 EDT | Actualisé 12/10/2014 05:12 EDT

Les Etats-Unis ont signé mardi avec l'Australie un accord pour déployer 2.500 Marines dans le pays dans le cadre de la stratégie de défense américaine en Asie, mais les deux alliés se sont voulus apaisants avec la Chine qui craint un endiguement de son influence.

Le secrétaire d'Etat américain John Kerry participait à Sydney, au côté de son collègue du Pentagone Chuck Hagel, à la réunion annuelle de politique étrangère et de défense AusMin entre les Etats-Unis et l'Australie.

Selon l'accord signé par les deux gouvernements, le contingent de Marines déployés actuellement près de Darwin, la capitale du Territoire du Nord en Australie, devrait passer d'environ 1.200 à 2.500 soldats d'ici 2017.

Dans un communiqué, Washington et Canberra ont affirmé avoir discuté aussi du renforcement de leur coopération aérienne et navale, ainsi que d'une contribution de l'Australie à un système de missiles de défense balistique pour la région Asie-Pacifique.

Les Etats-Unis et l'Australie ont "le désir de partager le travail de mise en place d'une paix régionale et mondiale, de la prospérité, la sécurité et la stabilité", a déclaré la chef de la diplomatie australienne, Julie Bishop.

Elle a jugé que l'alliance militaire américano-australienne "n'avait jamais été aussi forte".

Mais la ministre a aussitôt assuré que cela ne visait pas la Chine, laquelle avait protesté contre le déploiement de Marines en Australie, accusant les Etats-Unis de vouloir limiter sa puissante influence en Asie.

Selon la stratégie dite du "pivot", Washington "se rééquilibre vers l'Asie-Pacifique. C'est donc un moyen de coopérer pour le développement économique, la paix et la sécurité", a fait valoir Mme Bishop.

Son homologue John Kerry a quant à lui répété que son pays "ne cherchait ni le conflit, ni la confrontation" avec Pékin. "Nous accueillons favorablement la montée de la Chine, comme un partenaire mondial, espérons-le comme une économie puissante et comme un membre à part entière de la communauté internationale", a assuré le ministre américain.

mfc-nr/ia

PLUS:hp