NOUVELLES

Les soldats américains, public préféré de Robin Williams

12/08/2014 04:23 EDT | Actualisé 12/10/2014 05:12 EDT

Peu de gens auront été aussi attristés et choqués par la mort de Robin Williams que les soldats américains, devant lesquels l'acteur aimait se produire pour les divertir, que ce soit près des lignes de front ou à leur chevet à l'hôpital.

Robin Williams a participé à pas moins de six tournées organisées par l'armée depuis 2002, a rapporté mardi l'association USO, chargée de divertir près de 90.000 soldats américains engagés dans 13 pays, dont l'Afghanistan ou l'Irak.

"Robin était un acteur et un comédien talentueux, mais il était aussi un véritable ami et défenseur de nos soldats", a souligné le secrétaire à la Défense, Chuck Hagel dans un communiqué.

"Depuis ses spectacles devant des milliers d'hommes et de femmes en zones de guerre, jusqu'à sa philanthropie qui a permis aux anciens combattants de surmonter des blessures cachées, il était un avocat loyal et compatissant de tous ceux qui servent la nation en uniforme".

Robin Williams a notamment montré son affection pour les Américains en uniforme en 2007 quand un de ses spectacles en plein air au camp d'Arifjan, au Koweït, a été brusquement interrompu par une cérémonie de baisser du drapeau.

Tout le monde s'est alors mis debout. Et l'acteur a alors improvisé: "C'est plutôt bizarre que tout le monde s'en aille au milieu de votre numéro", a lancé malicieusement le comédien. "C'est comme dire +au-revoir+ au milieu d'une relation sexuelle".

"Tout le monde était déchaîné. Mais son bon caractère c'était vraiment quelque chose à voir", se souvient le vice-président d'USO John Hanson, dans un entretien téléphonique avec l'AFP.

- L'humour comme une thérapie -

Robin Williams s'est aussi porté volontaire pour rendre visite à des soldats blessés à l'hôpital militaire de Walter Reed, dans la banlieue de la capitale Washington. Il a aussi participé à un gala en 2012 à New York en faveur d'anciens combattants handicapés.

L'humour, avait-il alors expliqué en coulisses, peut être une thérapie pour les blessés. Cela fait "partie du retour, du retour chez soi".

"Ces types sont incroyables, garçons et filles. Etre à leurs côtés m'a juste rendu humble", avait rapporté le comédien.

En se produisant devant les soldats, Robin Williams reprenait en quelque sorte les habits de son personnage irrévérencieux d'animateur de la radio de l'armée Adrian Cronauer dans "Good Morning, Vietnam", en 1987.

Suivant les pas de Bob Hope, dont les spectacles pendant la guerre du Vietnam sont devenus des légendes de la comédie, Robin Williams a fait partie des premiers acteurs à se rendre pour l'USO en Asie du sud-ouest.

M. Hanson se souvient que lors d'une tournée en 2007, au cours de laquelle l'acteur avait quasi perdu sa voix, Robin Williams accepta avec réticence la médaille de Saint-Christophe d'un soldat.

"Robin a alors dit +attends, vous me donnez la vôtre, je vous donne la mienne+ et il a déboutonné sa chemise pour en tirer une grande croix", a rapporté M. Hanson. "Ils ont alors échangé ces sortes de protections que chacun jugeait plus puissantes qu'une armure".

rom/are/bdx

PLUS:hp