NOUVELLES

Le pétrole en baisse en Asie à cause de la demande en berne

12/08/2014 11:23 EDT | Actualisé 12/10/2014 05:12 EDT

Le pétrole continuait de baisser mercredi en Asie, les investisseurs s'inquiétant d'une faible demande dans un marché où l'offre reste abondante en dépit des troubles en cours dans plusieurs pays exportateurs, dont l'Irak.

Le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en septembre perdait 19 cents, à 97,18 dollars, tandis que le baril de Brent de la mer du Nord à même échéance reculait de 24 cents, à 102,78 dollars.

L'Agence internationale de l'Energie (AIE) a annoncé mardi prévoir que la consommation mondiale de pétrole brut devrait être moins vigoureuse qu'anticipé en 2014 et 2015 en raison d'une croissance économique fragile.

La demande n'a ainsi crû que de 700.000 barils par jour au deuxième trimestre, le niveau le plus bas observé depuis début 2012.

Ces perspectives moroses ont occulté des facteurs haussiers comme la crise ukrainienne et l'avancée des jihadistes en Irak ou encore la nouvelle baisse attendue des réserves de brut aux Etats-Unis.

Selon la moyenne des analystes interrogés par l'agence Dow Jones Newswire, les réserves de brut devraient avoir diminué de 1,7 million de baril la semaine dernière. Les stocks d'essence sont attendus en baisse de 1,3 million de barils et ceux de produits distillés en hausse de 300.000 barils.

En Irak, deuxième producteur de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), la communauté internationale -- mais aussi l'Iran -- a apporté son soutien au nouveau Premier ministre qui a la lourde charge de faire face à l'offensive jihadiste et sortir le pays du chaos.

Mardi, le baril de "light sweet crude" avait cédé 71 cents sur le New York Mercantile Exchange (Nymex) pour s'établir à 97,37 dollars. A Londres, le Brent avait clôturé à 103,02 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE), en chute de 1,66 dollar, son plus faible niveau depuis début juillet 2013.

bjp/gab/mf

PLUS:hp