NOUVELLES

Le cargo automatique européen ATV-5 s'est amarré à la Station spatiale

12/08/2014 11:03 EDT | Actualisé 12/10/2014 05:12 EDT

Le cinquième et ultime cargo automatique européen, l'ATV Georges Lemaître, s'est amarré comme prévu mardi à la Station spatiale internationale (ISS), à 410 km au-dessus de la Terre, pour la ravitailler, selon la retransmission en direct par l'agence spatiale française, le Cnes.

Lancé dans la nuit du 29 au 30 juillet depuis la Guyane française par une fusée Ariane 5, l'ATV-5 est un vaisseau de 20,3 tonnes, grand comme un autobus à impériale.

Supervisé depuis le centre de contrôle de l'ATV hébergé à Toulouse au Cnes, le cargo a entamé mardi après-midi sa phase d'arrimage automatique. Il s'est guidé de manière autonome vers la station spatiale par le biais de GPS alors que les deux engins tournaient autour de la Terre à 28.000 km/h, mais avec une vitesse relative entre eux de seulement quelques centimètres par seconde.

Parvenu à 250 mètres de l'ISS, le cargo long de dix mètres a activé son système de guidage laser pointé vers une petite cible fixée sur la station. La jonction a été opérée à 15H30 heure française (13H30 GMT).

Une fois ses réseaux électriques, informatiques, etc. raccordés à l'ISS, le sas pourra s'ouvrir et l'atmosphère de l'ATV sera nettoyée et filtrée. Les six astronautes de la station (trois Américains, deux Russes et un Allemand) devraient alors pouvoir prendre livraison des 6,6 tonnes de fret, dont près de 850 litres d'eau potable, trois tonnes de carburant, et plus de 2,6 tonnes de denrées alimentaires, vêtements et équipements pour la recherche.

Avec pas moins de 1.232 articles à son bord, l'ATV est un vrai bazar: du pudding, du jus d'orange, des pâtes au fromage, du fil dentaire ou encore 50 kg de café, selon l'inventaire dressé par Airbus Defence and Space, principal partenaire industriel de l'ATV.

Entièrement pressurisé, l'ATV pourra aussi servir d'espace de stockage et de lieu de travail supplémentaire pour les astronautes durant ses six mois de mission. Il contribuera en outre à rehausser régulièrement l'orbite de l'ISS, qui autrement finirait par retomber sur Terre.

Début 2015, le vaisseau de dix mètres de long sera rempli des déchets non dangereux produits à bord de la station. Il se détachera de l'ISS et plongera vers l'atmosphère terrestre où il se consumera avec sa cargaison.

Le chant du cygne du dernier ATV sera filmé pour la première fois de l'intérieur, grâce à une caméra embarquée spécialement conçue pour transmettre les images des toutes dernières secondes du cargo, avant de brûler avec lui.

Avec la fin des ATV, l'ISS sera ravitaillée par des vaisseaux russes Progress et des cargos opérés par des firmes privées américaines sous contrat avec la Nasa, SpaceX (Dragon) et Orbital Sciences (Cygnus).

ban/na/bir/nm

PLUS:hp