NOUVELLES

Le Canada accède aux quarts de finale du Mondial U-20 de soccer féminin

12/08/2014 07:14 EDT | Actualisé 12/10/2014 05:12 EDT

MONTRÉAL - Amandine Pierre-Louis a disputé son premier match de la Coupe du monde U-20 de soccer féminin, mardi, et elle n'a pas raté sa chance devant les 13 031 spectateurs qui se sont présentés au Stade olympique.

La Montréalaise de 19 ans a initié la séquence qui a mené au seul but du match, et qui a permis au Canada de se qualifier en vue des quarts de finale grâce à une victoire de 1-0 contre la Corée du Nord à son dernier match de la phase de groupe dans la poule A.

Janine Beckie a inscrit le filet vainqueur à la 65e minute de jeu. Pierre-Louis, qui s'était amenée sur le terrain à titre de substitut à la 60e minute, a foncé à l'aile droite et dirigé un centre vers Nichelle Prince. Celle-ci a ensuite relayé à Beckie, qui se trouvait fin seule au deuxième poteau.

«Mon but, c'était évidemment de faire une différence sur le terrain. Mais quand tu es dans le moment, tu penses seulement à faire ce que tu es capable de faire, a dit Pierre-Louis de son effort qui a mené au but. C'est ce que j'ai fait, et ç'a mené à une bonne action.»

«Amandine a fait du travail incroyable pour s'avancer le long de la ligne de touche et ensuite Nichelle Prince m'a servi un excellent ballon, a de son côté décrit Beckie. Mon rôle, c'est de me diriger vers le deuxième poteau quand le jeu se déroule à l'autre aile. C'est ce que j'ai fait et je me disais dans ma tête: ne rate pas ça!»

Pierre-Louis a failli raté son entrée en scène puisqu'à sa première touche de balle, elle a joué le ballon mollement et permis à une Nord-Coréenne de lancer une contre-attaque au milieu du terrain. La Montréalaise est toutefois passée en deuxième vitesse en repli, puis elle a vite effectué un tacle combatif qui lui a permis de pousser le ballon en touche et de donner le temps à ses coéquipières de souffler.

«J'ai su réparer (l'erreur) et à partir de ce moment-là, j'étais dans mon match», a souligné Pierre-Louis.

La victoire a permis à la formation pilotée par le Montréalais Andrew Olivieri d'atteindre la phase éliminatoire du tournoi en compagnie de la Corée du Nord dans le groupe A. Les deux équipes ont récolté six points en trois rencontres.

La tâche n'a pas été facile, toutefois, a noté Olivieri. L'équipe canadienne a été limitée à trois tirs au but durant le match.

«Les Nord-Coréennes étaient quasi qualifiées au moment d'amorcer le match, mais on savait qu'elles allaient aborder le match de manière très intelligente et nous rendre la tâche très difficile, a noté l'ancien gardien de but de l'Impact de Montréal. Si elles n'étaient pas restées derrière et n'avaient pas cherché à ralentir le jeu, on aurait probablement vu un match différent, mais elles nous ont donné pas mal de fil à retordre en adoptant une telle approche.»

Les Canadiennes ont su faire preuve d'opportunisme, comme elles l'avaient fait à leur match précédent, en effaçant un déficit de 0-2 pour l'emporter 3-2 face aux Finlandaises.

«C'est énorme, a dit Olivieri de la victoire de mardi. C'est quelque chose de fantastique pour la carrière de nos joueuses, et pour notre programme aussi.»

Dans l'autre match du groupe A, disputé en même temps à Moncton, le Ghana a vaincu la Finlande 2-1. Ce score s'est avéré insuffisant pour permettre aux Africaines de finir parmi les deux premières du groupe, étant donné que le Canada a affiché un meilleur différentiel de buts, soit plus-1 contre moins-1.

«On savait, compte tenu de la façon que ça se dessinait dans l'autre match, qu'on allait avoir besoin d'un but pour passer. Je ne pourrais être plus fier des filles», a ajouté Olivieri.

Le Canada, deuxième dans le groupe A, affrontera l'Allemagne en quarts de finale à Edmonton, samedi, tandis que la Corée du Nord fera face aux États-Unis à Toronto le même soir.

«Comme je le dis depuis le début, le simple fait de donner le plus d'expérience possible à des joueuses est l'objectif le plus important pour nous dans ce tournoi. Et voilà qu'on va disputer un autre match, contre une autre très bonne équipe, encore une fois dans un contexte où l'enjeu est grand, a souligné Olivieri. C'est le plus beau cadeau qu'on peut faire à ces joueuses pour leur permettre de grandir en tant qu'internationales qui aspirent au plus haut niveau.»

À l'occasion du premier match de la journée au Stade olympique, l'Allemagne a assuré sa place en phase éliminatoire en s'imposant 5-1 contre le Brésil pour ainsi terminer au premier rang du groupe B.

Sara Daebritz a réussi un tour du chapeau et Pauline Bremer, un doublé pour l'Allemagne. Carol a inscrit le seul but du Brésil.

Pendant ce temps, à Moncton, les États-Unis ont vaincu la Chine 3-0 dans l'autre match du groupe B pour également se qualifier.

La dernière journée dans les groupes C et D aura lieu mercredi, à Toronto et à Edmonton. C'est de ces deux poules que sortiront les deux équipes qui viendront à Montréal disputer un match des quarts de finale, dimanche soir, au Stade olympique.

PLUS:pc