POLITIQUE

Projet de loi 3 : des retraités se joignent à la contestation

11/08/2014 11:03 EDT | Actualisé 11/10/2014 05:12 EDT
Catherine Lévesque

Un nouveau groupe de retraités se joint à la Coalition syndicale qui proteste contre le projet de loi 3 sur les régimes de retraite.

« On a aussi notre mot à dire dans ce débat », explique François Teasdale, retraité col blanc de la Ville de Montréal et président du réseau Espaces 50 +.

Le groupe, composé de différentes associations de retraités, souhaite « déconstruire le mythe qui circule dans les médias et dans la population » au sujet des régimes de retraite.

« Nous représentons plusieurs milliers de retraités, nous sommes en gestation, ça va se compter en six chiffres d'ici quelques semaines », explique Jean Carette, président émérite du réseau Espaces 50+.

Comme leurs alliés de la Coalition syndicale, les représentants des retraités affirment que le projet de loi 3 ne leur permet pas de négocier librement les conditions de leurs régimes de retraite.

Ils considèrent également que leurs droits sont menacés. « Pour nous, la rente de retraite n'est pas une récompense comme une médaille après la guerre, c'est un salaire différé pour assurer un niveau décent de ressources après la retraite », affirme M. Carette.

Les conditions des régimes doivent être librement négociées, expliquent les retraités, qui se défendent d'être « gras dur ».

« Ce sont sur nos salaires que sont prélevées les cotisations finançant les rentes », affirme le porte-parole du groupe.

Selon eux, les problèmes des régimes de retraite ont été causés notamment par les municipalités.

Conditions de vie des aînés

Le groupe dénonce également les conditions de vie des aînés, qui se dégradent, selon eux.

« Les indexations négociées et non reçues grugent progressivement un pouvoir d'achat limité », dénonce Jean Carette.

Les représentants des retraités se disent également solidaires des plus jeunes travailleurs qui n'ont pas les mêmes conditions de travail qu'ils ont eues.

« On ne déshabille par Pierre en habillant Paul ou inversement, affirme M. Carette. Nous voulons maintenir les mêmes conditions de retraite non seulement pour les employés plus jeunes, mais aussi pour l'ensemble des travailleurs et travailleuses. »

Ils invitent tous les retraités à se joindre à eux et à participer à une manifestation le 20 août au centre-ville de Montréal.

INOLTRE SU HUFFPOST

Les régimes de retraite en bref