NOUVELLES

Plus de 200 migrants secourus dans le détroit de Gibraltar

11/08/2014 07:09 EDT | Actualisé 11/10/2014 05:12 EDT

Plus de 200 migrants d'Afrique subsaharienne à bord de bateaux pneumatiques ont été secourus dans le détroit de Gibraltar lundi, portant à près de 300 le nombre total d'immigrants clandestins secourus par les services de secours maritimes espagnols en trois jours, selon ces services.

"Ajourd'hui, un total de 213 personnes à bord de bateaux de fortune ont été secourues dans le détroit de Gibraltar. Elles ont toutes été transportées dans le port Tarifa", dans le sud de l'Espagne, et prises en charge par la Croix-Rouge, a déclaré à l'AFP une porte-parole de ces services.

"Apparemment, elles sont arrivées en bonne santé. De ces 213 personnes, 26 sont des femmes et deux des mineurs", a-t-elle ajouté, sans être en mesure de préciser les âges des mineurs.

Selon elle, "il se peut que d'autres personnes soient secourues dans la journée".

Dimanche, 27 personnes avaient été secourues en mer: 17 ont été transportées à Tarifa et 10 à Algesiras.

Samedi, ce sont 22 personnes à bord d'un bateau de fortune qui ont été secourues à Almeria et 19 autres à Motril, en Andalousie, a ajouté la porte-parole de secours maritimes.

Le nombre d'immigrants clandestins qui tentent d'entrer en Espagne ou en Italie a fortement augmenté ces derniers mois. En Espagne, les migrants arrivent par bateaux de fortune dans le sud du pays ainsi que par les enclaves espagnoles au Maroc de Ceuta et Melilla.

Un millier de migrants venus d'Afrique subsaharienne ont tenté sans succès le 23 juillet d'entrer à Melilla où les autorités ont installé un dispositif de plus en plus sophistiqué comprenant une nouvelle maille anti-escalade.

Le 14 juin, les forces de sécurité marocaines et espagnoles avaient repoussé un millier de migrants africains qui tentaient d'escalader le grillage. Quatre jours plus tard, environ 400 personnes avaient tenté leur chance, à nouveau sans succès.

Le 28 mai, plus de mille migrants subsahariens avaient tenté de franchir la frontière et près de 500 y étaient finalement parvenus lors de l'une des entrées les plus massives depuis 2005 dans cette ville, selon les autorités locales.

ib/laf/ia

PLUS:hp