NOUVELLES

Le Roumain mis en quarantaine ne souffre pas d'Ebola (officiel)

11/08/2014 10:36 EDT | Actualisé 11/10/2014 05:12 EDT

L'analyse des prélèvements sur un Roumain présentant des symptômes de fièvre Ebola et mis en quarantaine dimanche ont exclu la présence du virus, le malade souffrant en effet de paludisme, a-t-on annoncé lundi de source hospitalière.

"Les testes de laboratoire ont confirmé le paludisme", a déclaré à l'AFP Adrian Streinu-Cercel, directeur de l'hôpital Matei Bals, institution désignée par le ministère roumain de la Santé pour prendre en charge les éventuels cas suspects d'Ebola.

Un Roumain âgé de 51 ans, de retour du Nigeria, avait été placé en quarantaine dimanche à Bucarest. Rentré du Nigeria le 25 juillet, il s'était rendu dimanche matin à l'hôpital souffrant de fièvre, de diarrhée sanglante et de déshydratation.

M. Streinu-Cercel avait estimé dimanche qu'il ne s'agissait pas, "à près de 99%, de l'Ebola", les symptômes du malade pouvant également faire penser à d'autres maladies, dont le paludisme et la fièvre typhoïde.

Avec 13 cas (confirmés, probables ou suspects) dont deux mortels, selon le dernier bilan de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS), le Nigeria est le quatrième pays affecté par l'épidémie d'Ebola.

L'OMS a décrété la mobilisation mondiale contre cette épidémie qui frappe l'Afrique de l'Ouest, en la classant vendredi en "urgence de santé publique de portée mondiale".

L'épidémie d'Ebola a fait près de 1.000 morts depuis le début de l'année sur près de 1.800 cas (confirmés, probables ou suspectés). La Sierra Leone, le Liberia et la Guinée sont les pays les plus touchés.

at/fw

PLUS:hp